Navigation – Plan du site

AccueilNuméros2EssaisRendre leur âme aux fantômes : no...

Essais

Rendre leur âme aux fantômes : nomadisme et hantologie de l’architecture chez les Bédouins

Giving up their Ghosts: Nomadism and a Hauntology of Architecture among the Bedouin
Die eigenen Geister aufgeben: Nomadentum und Hantologie der Architektur bei den Beduinen
Rinunciare ai propri fantasmi: nomadismo e hauntology dell’architettura beduina
Renunciar a sus fantasmas: nomadismo y hauntología arquitectural en los beduinos
Margaret Freeman
Traduction de Lise Garond
p. 221-238

Résumés

Cet article s’intéresse aux relations entretenues par les Bédouins nomades du Moyen-Orient avec leur environnement bâti sous l’angle de la théorie de l’hantologie. Je m’appuie en partie sur les récits d’explorateurs et d’archéologues occidentaux de la fin du xixe et du début du xxe siècles, décrivant les croyances et traditions autochtones entourant les ruines et monuments du désert : fréquents visiteurs de ces sites, les Bédouins, d’après ces auteurs, craignaient qu’ils soient hantés, souvent par leur ancien occupant ou propriétaire. En mettant ces sources en parallèle avec des exemples issus de la poésie bédouine, cet article montre que l’existence de ces traditions, et leur prise en considération à la lumière de la théorie hantologique, permettent de questionner nos a priori sur le rôle de l’architecture permanente chez les nomades, mais aussi notre vision de ce que signifie le fait même d’habiter un espace.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2022.

Plan

La construction du Bédouin : l’identité nomade face à l’architecture
« Ces hiboux qui hantent les tombes » : perceptions de la mort et de l’au-delà chez les Bédouins
Numen inest : les maisons hantées du désert
Vers une hantologie des Bédouins et de l’architecture

Aperçu du texte

Le 8 juin 1898, un Bédouin Bani Sakhr conduisit un explorateur tchèque jusqu’à une crête rocheuse de l’oasis d’al-Butum, au nord de la Jordanie. Sous leurs yeux se trouvait l’édifice qu’ils étaient venus chercher : les vestiges du légendaire château de Quṣayr ʿAmra, une résidence avec des bains datant du viiie siècle (fig. 1). Le spectacle était inédit pour Alois Musil (1868-1944), considéré comme le « découvreur » du château. Les Bédouins Bani Sakhr, qui vivaient à al-Butum et dans ses environs depuis des siècles, en étaient en revanche familiers. Guidant et accompagnant l’explorateur, les expériences des Bédouins et la manière dont ils percevaient le château influencèrent Musil dans sa propre interprétation des lieux : « Le célèbre Quṣayr ʿAmra [est] habité par un esprit maléfique », écrivit plus tard ce dernier. « Le château se dressait, aussi lugubre que s’il avait été maudit des cieux. Il n’y a rien d’étonnant à ce que les Arabes voient dans un tel endroit l’œuvre même de la go...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Margaret Freeman, « Rendre leur âme aux fantômes : nomadisme et hantologie de l’architecture chez les Bédouins »Perspective, 2 | 2021, 221-238.

Référence électronique

Margaret Freeman, « Rendre leur âme aux fantômes : nomadisme et hantologie de l’architecture chez les Bédouins »Perspective [En ligne], 2 | 2021, mis en ligne le 30 juin 2022, consulté le 21 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/perspective/25885 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.25885

Haut de page

Auteur

Margaret Freeman

Margaret Freeman est doctorante en histoire, théorie et critique de l’art et de l’architecture au sein du programme de recherche Aga Khan sur l’architecture islamique au Massachusetts Institute of Technology. Elle a présenté et publié plusieurs contributions sur les relations entre les nomades et l’État au Moyen-Orient sous le prisme de la culture matérielle, ainsi que sur l’histoire et l’historiographie du nomadisme en Méditerranée.

Haut de page
  • Logo INHA
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search