Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1DébatsNouveaux départs ? Écrire l’histo...

Débats

Nouveaux départs ? Écrire l’histoire de l’art par ses déplacements

Un débat entre Claire Bonnotte Khelil, Zachary Kingdon et Neville Rowley, mené par Arnaud Bertinet et Felicity Bodenstein
Arnaud Bertinet, Felicity Bodenstein, Claire Bonnotte Khelil, Zachary Kingdon et Neville Rowley
p. 31-46

Notes de la rédaction

Les propos de Zachary Kingdon ont été traduits de l’anglais par François Boisivon.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Aperçu du texte

Depuis une dizaine d’années, on observe un glissement dans l’historiographie française des institutions culturelles et dans les études sur la vie sociale et culturelle des œuvres. Dans le cadre d’une histoire classique des collections, qui perçoit l’artefact surtout à travers la formation des collections privées et publiques, des logiques de présentation ou de muséographie, la perspective qui partait en quelque sorte du point d’arrivée (le lieu de conservation de l’objet) se voit progressivement suppléée par la volonté de remonter plus en amont dans la vie des œuvres. Ces nouvelles démarches ambitionnent de mieux saisir les transformations de valeurs qui accompagnent le déplacement des biens culturels et de souligner le changement de contexte entre deux foyers de sens et d’interprétation. Bénédicte Savoy définit ce processus, depuis 2015, par le terme de « translocation », qui implique la volonté d’inviter l’histoire des collections à prendre en compte tous les lieux habités par les...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arnaud Bertinet, Felicity Bodenstein, Claire Bonnotte Khelil, Zachary Kingdon et Neville Rowley, « Nouveaux départs ? Écrire l’histoire de l’art par ses déplacements »Perspective, 1 | 2022, 31-46.

Référence électronique

Arnaud Bertinet, Felicity Bodenstein, Claire Bonnotte Khelil, Zachary Kingdon et Neville Rowley, « Nouveaux départs ? Écrire l’histoire de l’art par ses déplacements »Perspective [En ligne], 1 | 2022, mis en ligne le 15 décembre 2022, consulté le 25 juin 2022. URL : http://journals.openedition.org/perspective/26553 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.26553

Haut de page

Auteurs

Arnaud Bertinet

Arnaud Bertinet est maître de conférences à l’université Paris I – Panthéon-Sorbonne. Responsable de l’axe « Mémoires et patrimoines » de l’Hicsa, il est spécialiste de l’histoire des musées et du patrimoine. Il est l’auteur de l’ouvrage Les Musées de Napoléon III : une institution pour les arts (1849-1872) (Paris, Mare et Martin, 2015), ainsi que de nombreuses contributions portant sur l’histoire des institutions muséales en temps de conflit.

Felicity Bodenstein

Maîtresse de conférences à Sorbonne Université, Felicity Bodenstein est spécialiste de l’histoire des musées et des collections. Ses recherches portent notamment sur le butin de guerre pris à Benin City (aujourd’hui au Nigeria) en 1897 et sur l’histoire de la dispersion des objets. Depuis octobre 2020, elle codirige le projet « Digital Benin », mené au Museum am Rothenbaum – Kulturen und Künste der Welt (MARKK) à Hambourg, qui propose de créer une plateforme numérique pour rassembler les informations sur cette collection royale dispersée.

Articles du même auteur

Claire Bonnotte Khelil

Docteure en histoire de l’art de l’université Paris-Nanterre, Claire Bonnotte Khelil est collaboratrice scientifique au musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon. Autrice de l’ouvrage Le Soleil éclipsé : le château de Versailles sous l’Occupation (Paris, Vendémiaire, 2018), elle a assuré le co-commissariat de l’exposition « Versailles Revival (1867-1937) » en 2019 et la direction scientifique d’un colloque sur la protection des châteaux-musées franciliens durant la Seconde Guerre mondiale en 2021.

Zachary Kingdon

Responsable des collections africaines aux National Museums de Liverpool, Zachary Kingdon poursuit ses recherches sur les réseaux de circulation des collections ethnographiques et des récits qui leur sont associés. Il est l’auteur du livre Ethnographic Collecting and African Agency in Early Colonial West Africa (New York, Bloomsbury, 2019), qui traite de la constitution des collections de Liverpool au prisme des relations commerciales entre cette ville et la côte atlantique du continent africain.

Neville Rowley

Spécialiste de la Renaissance italienne, Neville Rowley est conservateur des peintures et sculptures italiennes d’avant 1500 à la Gemäldegalerie, Skulpturensammlung und Museum für Byzantinische Kunst, Staatliche Museen zu Berlin. Il y a notamment participé en 2015 à l’organisation de l’exposition « Das verschwundene Museum: Die Berliner Skulpturen- und Gemäldesammlungen 70 Jahre nach Kriegsende », qui mettait en lumière le destin d’œuvres d’art des collections berlinoises pendant la Seconde Guerre mondiale.

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo INHA
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search