Navigation – Plan du site

AccueilNuméros2EssaisRaconter une histoire, raconter l...

Essais

Raconter une histoire, raconter l’histoire. Penser la peinture narrative à la période moderne (1435-1775)

Telling a Story, Telling History. Thoughts on Narrative Painting in the Modern Period (1435-1775)
Eine Geschichte erzählen, Geschichte erzählen. Konzeptionen narrativer Malerei in der Neuzeit (1435-1775)
Raccontare una storia, raccontare la storia. Riflessioni sulla pittura narrativa in epoca moderna (1435-1775)
Contar una historia, contar la historia. Reflexiones sobre la pintura narrativa durante el periodo moderno (1435-1775)
Susanna Caviglia
p. 189-202

Résumés

Cet article interroge les règles, caractéristiques et développements des images narratives entre les prémisses d’un discours théorique occidental avec la publication du De Pictura de Leon Battista Alberti en 1435, et les commencements de la réflexion néo-classique avec l’arrivée de Jacques-Louis David à Rome en 1775. En suivant l’évolution à la fois des modalités de la représentation visuelle et du discours théorique sur la peinture narrative à l’époque moderne, l’auteur réintègre les questionnements abordés dans la perspective historiographique contemporaine. Si l’image narrative demeure difficile à définir, elle peut néanmoins être assimilée à toute image qui produit un récit. Par conséquent, la théorie littéraire et les développements de la narratologie fournissent un cadre conceptuel propice pour penser la narration dans les arts visuels.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2023.

Plan

Image narrative et peinture d’histoire
Peinture d’histoire et historiographie
Du texte à l’image
Le corps de l’image
La part du spectateur

Aperçu du texte

« Voici votre peintre et le mien ; le premier qui se soit avisé parmi nous de donner des mœurs à l’art, et d’enchaîner des événements d’après lesquels il serait facile de faire un roman. » Ces mots qu’écrivait Denis Diderot dans son Essai sur la peinture (1765) au sujet de Jean Baptiste Greuze énoncent clairement non seulement le caractère moral de sa peinture, mais aussi son potentiel narratif, comparable à l’œuvre littéraire. Il n’est pas question de revenir ici sur le parallèle classique de l’image et du verbe, parfaitement résumé dans l’adage horatien de l’ut pictura poesis (« il en est d’une poésie comme d’une peinture »), qui définit la peinture comme une « poésie muette » et la poésie comme une « peinture parlante ». Il n’est pas davantage question de revenir sur la remise en cause progressive de ce parallèle au cours de la période moderne – remise en cause qui trouvait sa plus célèbre formulation dans le Laocoon ou Des frontières respectives de la peinture et de la poésie de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Susanna Caviglia, « Raconter une histoire, raconter l’histoire. Penser la peinture narrative à la période moderne (1435-1775) »Perspective, 2 | 2022, 189-202.

Référence électronique

Susanna Caviglia, « Raconter une histoire, raconter l’histoire. Penser la peinture narrative à la période moderne (1435-1775) »Perspective [En ligne], 2 | 2022, mis en ligne le 15 avril 2023, consulté le 30 novembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/perspective/27873 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.27873

Haut de page

Auteur

Susanna Caviglia

Professeure associée en histoire de l’art à la Duke University, North Carolina, les recherches de Susanna Caviglia portent sur les arts visuels en France au xviiie siècle, la théorie et la pratique du dessin à l’époque moderne, et les relations interculturelles dans la Méditerranée. Elle est l’autrice de Charles-Joseph Natoire (1700-1777) (Paris, Arthena, 2012) et History, Painting, and the Seriousness of Pleasure in the Age of Louis XV (Oxford, Liverpool University Press / University of Oxford, 2020). Avec Niall Atkinson, elle prépare un livre intitulé Through the Foreigner’s Wandering Eye: Art, Mobility and Ecology in French Views of Rome (1580s-1780s).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo INHA
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search