Navigation – Plan du site

AccueilPerspective en perspectiveComptes rendus2012Aufbruch in die Gotik: Der Magdeb...

2012

Aufbruch in die Gotik: Der Magdeburger Dom und die späte Stauferzeit, Landesausstellung Sachsen-Anhalt aus Anlass des 800. Domjubiläums, 2 vol., Matthias Puhle éd., (cat. expo., Magdeburg, Kulturhistorischen Museum, 2009), Mayence, 2009

Bruno Klein
Références :

Aufbruch in die Gotik: Der Magdeburger Dom und die späte Stauferzeit, Landesausstellung Sachsen-Anhalt aus Anlass des 800. Domjubiläums, 2 vol., Matthias Puhle éd., (cat. expo., Magdeburg, Kulturhistorischen Museum, 2009), Mayence, 2009.

Texte intégral

1Après l’incendie de la cathédrale ottonienne de Magdeburg en 1207, on posa la première pierre de la reconstruction en 1209. Cette date a été l’occasion d’organiser une exposition permettant de replacer ce chantier dans un contexte culturel plus large. Elle a dressé un vaste panorama richement illustré, avec des objets allant de la dépouille du chapiteau de l’ancienne cathédrale aux objets de la vie quotidienne, en passant par les palimpsestes de Reims et de nombreux exemples d’enluminure contemporaine. Le présent recueil s’articule en trois axes principaux. Il s’agit d’abord d’examiner la tension entre l’ancienne et la nouvelle cathédrale, puisque la première construction du xe siècle fut un monument qui devait manifestement générer une identité historique par l’intégration de vestiges antiques. Pour la nouvelle construction de la première moitié du xiiie siècle, on n’y prêta initialement pas attention, puisqu’on se calqua sur le style et la typologie de l’architecture internationale la plus moderne de l’époque. On ne tint même pas compte de l’axe de l’ancien édifice. Mais des doutes subsistent cependant quant à la désignation de « départ vers le gothique » de cette innovation, comme le propose le titre de l’exposition. En effet, ce premier projet fut rapidement soumis à des modifications qui intégrèrent les fragments des colonnes antiques dans la nouvelle construction. Ces études sont complétées par des questions relatives à la continuité de la liturgie et des memoria : l’empereur Otto I et son épouse Edgitha furent notamment enterrés dans la cathédrale. Les sections suivantes de l’ouvrage sont consacrées à la diffusion du savoir au xiiie siècle ainsi qu’au contexte culturel et politique. Un volume issu du colloque qui accompagna l’exposition, organisé en 2009 à Magdebourg, est en cours de préparation. Un autre ouvrage est paru presque au même moment que le présent catalogue : Harald Meller, Wolfgang Schenkluhn, Boje E. Hans Schmuhl éd., Aufgedeckt, II, Forschungsgrabungen am Magdeburger Dom 2006-2009, Halle (Saale), 2009. Accompagné d’une riche documentation des plans des fouilles et d’un CD, cet ouvrage rassemble principalement les résultats actuels des fouilles portant sur l’édifice qui précédait la cathédrale d’aujourd’hui, des résultats qui attendent toujours d’être interprétés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bruno Klein, « Aufbruch in die Gotik: Der Magdeburger Dom und die späte Stauferzeit, Landesausstellung Sachsen-Anhalt aus Anlass des 800. Domjubiläums, 2 vol., Matthias Puhle éd., (cat. expo., Magdeburg, Kulturhistorischen Museum, 2009), Mayence, 2009 »Perspective [En ligne], Comptes rendus, mis en ligne le 05 août 2013, consulté le 19 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/perspective/2792 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.2792

Haut de page
  • Logo INHA
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search