Navigation – Plan du site

AccueilNuméros2EssaisUne fiction objective : John Rewa...

Essais

Une fiction objective : John Rewald et l’invention de la fin de l’impressionnisme

An Objective Fiction: John Rewald and the Invention of the End of Impressionism
Eine objektive Fiktion: John Rewald und die Erfindung vom Ende des Impressionismus
Una narrazione oggettiva: John Rewald e l’invenzione della fine dell’impressionismo
Una ficción objetiva: John Rewald y la invención del fin del impresionismo
Olivier Schuwer
p. 249-262

Résumés

Revenir sur l’invention de la « fin » de l’impressionnisme pose la question de l’écriture de l’histoire et de son substrat fictionnel. L’Histoire de l’impressionnisme (1946) de John Rewald est particulièrement représentative de ce paradoxe du discours historique qui, parce qu’il est conçu sous la forme d’une narration, emprunte ses procédés à la littérature. C’est en puisant dans des modèles non-scientifiques – les romans russes ou français du xixe siècle – que l’historien introduit une rupture décisive, qui permet à la fois de définir l’impressionnisme, de l’instituer en tant qu’objet d’étude et de le situer dans le récit global de l’histoire de l’art moderne. En s’appuyant sur les apports de la narratologie, cet article enquête sur l’impensé fictionnel qui se niche sous la « poétique du savoir » de l’histoire-science, dans les profondeurs d’un « inconscient académique ».

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2023.

Plan

L’énoncé de la fin et l’effacement de l’auteur
Manipuler : la « vérité » du discours
Raconter : la fiction sous le factuel
L’histoire comme roman et la rémanence du littéraire

Aperçu du texte

Ma mère était convaincue que j’allais devenir soit peintre, soit poète. C’était un terrible choix. Je lui ai dit : “Non, tu sais ce que je vais faire ? Je vais combiner les deux. Je vais écrire, mais sur l’art.”

« Toute entreprise historienne se définit par une clôture », observe Antoine Prost. De fait, ce n’est qu’au moment où l’impressionnisme s’est affirmé comme l’objet de travaux scientifiques que la question, longtemps restée en suspens, de sa « fin » a été tranchée par ses premiers historiens. Il faut attendre 1946 et la première édition de l’Histoire de l’impressionnisme (fig. 1) de John Rewald pour que l’année 1886 devienne le symbole durable de la fin du mouvement. Il ne s’agit pas ici de débattre, une fois encore, cette hypothèse contestable, mais plutôt d’analyser les ressorts narratifs et épistémologiques à l’origine de cette tragédie historienne, de ce drame aux allures de récit neutre : la « dissolution », la « désintégration » ou la « dislocation » de l’impressionnisme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Schuwer, « Une fiction objective : John Rewald et l’invention de la fin de l’impressionnisme »Perspective, 2 | 2022, 249-262.

Référence électronique

Olivier Schuwer, « Une fiction objective : John Rewald et l’invention de la fin de l’impressionnisme »Perspective [En ligne], 2 | 2022, mis en ligne le 15 avril 2023, consulté le 01 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/perspective/28024 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.28024

Haut de page

Auteur

Olivier Schuwer

Olivier Schuwer est chercheur postdoctoral au sein de la chaire « Arts, Cultures, Patrimoines » de la fondation de l’université Paris-Nanterre, dans le cadre du programme « Destination impressionniste ». Ses travaux sont principalement consacrés à l’étude des rapports entre art et littérature dans la seconde moitié du xixe siècle. Il enseigne à l’université catholique de l’Ouest (Angers), à l’École nationale des chartes, à l’Institut national du patrimoine et à l’université Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo INHA
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search