Navigation – Plan du site

AccueilPerspective en perspectiveComptes rendus2012Jorrit Kelder, Günay Uslu, Ömer F...

2012

Jorrit Kelder, Günay Uslu, Ömer Faruk Şerifoğlu, Troy: City, Homer, Turkey, Amsterdam, W Books/Allard Pierson Museum, 2012

Zeynep Çelik
Références :

Jorrit Kelder, Günay Uslu, Ömer Faruk Şerifoğlu, Troy: City, Homer, Turkey, Amsterdam, W Books/Allard Pierson Museum, 2012.

Texte intégral

1Ce recueil d’essais, publié à l’occasion de l’exposition éponyme au Allard Pierson Museum à Amsterdam (7 décembre 2012-5 mai 2013), s’intéresse à la ville légendaire de Troie selon trois angles d’analyse : l’archéologie, la mythologie et réception. À l’aide de photographies et de schémas soignés, les articles de la première catégorie décrivent avec une grande clarté ce site notoirement complexe, composé de neuf strates qui remontent au deuxième millénaire avant Jésus-Christ. Les différentes phases sont examinées chronologiquement, à partir d’artefacts militaires et de la vie quotidienne, et prennent en considération les relations culturelles de Troie avec ses voisins, à savoir les Hittites et les Mycéniens de Grèce. Le groupe d’articles suivant revient sur le passage à l’éternité de la ville que met en œuvre Homère lorsqu’il livre le récit de la guerre de Troie dans L’Iliade et L’Odyssée, et retrace par ailleurs son autorité constante dans la littérature et l’art gréco-romains. L’argument principal étant que « la conception grecque de Troie […] tirait sa signification de sa propre chute », un concept qui a perduré à l’époque romaine, au cours de laquelle « la ville est restée invisible », pour devenir ensuite un lieu de mémoire (p. 82). Les chapitres suivants montrent qu’il en est demeuré ainsi de la période byzantine à sa « renaissance » sous le sultan ottoman Mehmed II (1432-1482), puis dans l’art européen du xviie siècle, dans L’histoire de Troïlus and Cressida de Shakespeare ainsi que dans divers opéras. La « redécouverte de Troie » par Heinrich Schlieman a ressuscité la ville en des termes concrets, notamment par le biais du « trésor de Priam ». Ce livre apporte des réponses inédites sur la controverse concernant l’appartenance de cette célèbre collection à travers des documents ottomans, et conclut par une assimilation de Homère et de Troie par la culture turque et ottomane. Les essais donnent le jour à un discours nouveau, qui charge les données archéologiques de nouvelles connotations, retrace l’épopée sans fin de la ville mythique à travers les productions artistiques et littéraires, la situe dans un cadre politique et en dit long sur son attrait jamais démenti.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Zeynep Çelik, « Jorrit Kelder, Günay Uslu, Ömer Faruk Şerifoğlu, Troy: City, Homer, Turkey, Amsterdam, W Books/Allard Pierson Museum, 2012 »Perspective [En ligne], Comptes rendus, mis en ligne le 03 septembre 2013, consulté le 16 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/perspective/3367 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.3367

Haut de page
  • Logo INHA
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search