Navigation – Plan du site
XIXe siècle
Actualité

Ouvrages reçus

p. 486

Texte intégral

1– Yves Gagneux, Reliques et reliquaires à Paris (xixe-xxe siècles), Paris, Les Éditions du Cerf, 2007.

Reliques et reliquaires (réalisés par Odiot, exécutés d’après Préault ou anonymes) ont connu heures de gloire, vaines batailles et abandons. En partant de la théorie de l’« artistique » élaborée par Philippe Bruneau et Pierre-Yves Balut à partir des réflexions sur la médiation du linguiste Jean Gagnepain, l’auteur propose une lecture et une histoire des reliquaires, au carrefour de l’histoire de l’art, de l’histoire et de l’anthropologie [O. Bonfait].

   

2– Mari Hvattum, Gottfried Semper and the Problem of Historicism, Cambridge, Cambridge University Press, 2004.

à travers trois parties traitant des poétiques de l’architecture (le culte des origines, la doctrine de l’imitation), des esthétiques pratiques (la méthode comparative, vers une méthode de l’invention) et des apories de l’historicisme, l’auteur offre une réinterprétation de l’historicisme, vu à la fois comme une philosophie et un problème architectural. Cet ouvrage fera l’objet d’un compte rendu détaillé dans Perspective [O. Bonfait].

   

3– Emmanuel Jaquin, Archives de l’Agence d’architecture du Louvre et des Tuileries, xix-xxe siècles, Sous-série 64AJ, Paris, Centre historique des Archives nationales/La Documentation française, 2006.

Cet inventaire détaillé et illustré de l’ensemble des documents émanant de l’Agence d’architecture constituée en décembre 1848 couvre une période allant de 1848 à 1968. Il énumère ainsi tous les documents concernant les travaux menés par Duban, Lefuel, Visconti pour les palais du Louvre et des Tuileries sous le second Empire, des journaux de chantiers aux commandes de sculptures (dossier par sculpteurs) ou aux échantillons de papiers peints, mais aussi les travaux d’entretien de l’obélisque de la Concorde ou les aménagements de l’Orangerie et du Jeu de Paume en galeries d’expositions. Un supplément contient le répertoire des versements des archives de l’Agence d’architecture du Louvre au Centre des archives contemporaines de Fontainebleau avec, par exemple, les archives de l’établissement public du Grand Louvre [O. Bonfait].

   

4– Mikesch W. Muecke, Gottfried Semper in Zurich: An Intersection of Theory and Practice, Ames (Iowa), Culicidae Architectural Press, 2005.

à partir des diverses réalisations de Semper à Zurich entre 1854 et 1871 (du dessin de la table-cabinet à l’Observatoire du Polytechnicum en passant par la Villa Garbald), Mikesch W. Muecke explore les résonnances entre les écrits et l’œuvre architecturale de Semper et dresse ainsi une nouvelle carte des rapports entre théorie et pratique, et de sa pensée architecturale. Cet ouvrage fera l’objet d’un compte rendu détaillé dans Perspective [O. Bonfait].

   

5– Pierre Pinon, Louis-Pierre et Victor Baltard, Paris, Centre des monuments nationaux Monum, Éditions du patrimoine, 2005.

Dans cet ouvrage superbement illustré, P. Pinon retrace les parcours de Louis-Pierre Baltard (1764-1846) et de son fils, le plus connu Victor Baltard (1805-1874), en s’appuyant sur les archives familiales et une documentation photographique inédite. Aucun catalogue des œuvres, mais des chapitres substantiels sur l’architecture des prisons et des palais de justice (notamment celui de Lyon) pour Pierre-Louis, ou sur la restauration des églises à Paris, l’église Saint-Augustin, les Halles et la carrière institutionnel pour Victor. Contrairement à ce qui est indiqué dans le sommaire, il n’y a pas de répertoire des archives à la fin du volume [O. Bonfait].

   

6– Gottfried Semper, Style. Style in the Technical and Tectonic Arts, or, Practical Aesthetics, (introduction de Harry Francis Mallgrave ; trad. de Harry Francis Mallgrave, Michael Robinson), Los Angeles, Getty Research Institute, 2004.

Première traduction en anglais de l’ouvrage séminal de l’architecte Gottfried Semper (1803-1873),
Der Still in den teschnischen und tektonischen Künsten; oder, Praktische Aesthetik: Ein Handbuch für Techniker, Künstler, und Kunstfreunde, 2 vol., 1860-1863), précédée d’une importante introduction de Harry Francis Malgrave. Semper explore dans les arts textiles (vol. I) et dans les autres techniques (céramiques, arts du métal, construction en bois et en pierre ; vol. II) les préconditions symboliques et matérielle du style. Il rejette pour cette notion les schémas déterministes, matérialistes ou idéalistes, et cherche au contraire, par une étude des facteurs internes (liés aux contraintes techniques) et externes (le climat, la culture, la volonté de l’artiste), à mettre en œuvre une compréhension génétique des motifs symboliques.
Dans son introduction, H. Malgrave retrace la carrière de l’architecte, la genèse de l’ouvrage et définit la méthode et les apports théoriques, pour mieux comprendre pourquoi Semper, face à une pratique de l’architecture contemporaine considérablement bouleversée par les changements sociaux et techniques, laissa le troisième volume consacré à l’architecture à l’état de projet. Ce livre fera l’objet d’un compte rendu détaillé dans Perspective. [O. Bonfait].

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Ouvrages reçus », Perspective, 3 | 2007, 486.

Référence électronique

« Ouvrages reçus », Perspective [En ligne], 3 | 2007, mis en ligne le 29 octobre 2013, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/perspective/3640

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals