Navigation – Plan du site

Poursuivre l’idée de Jacques Doucet

Alain Schnapp
p. 5-6

Texte intégral

1Au début du siècle précédent, Jacques Doucet avait créé, le premier en Europe, une grande bibliothèque de documentation destinée à l’histoire de l’art. C’était alors une idée neuve en Europe que d’imaginer de rassembler dans une seule institution la totalité de la production savante, qu’il s’agisse de l’Orient ou de l’Occident, de la préhistoire ou du monde contemporain. Pour arriver à ses fins et acquérir en moins d’une dizaine d’années plus de cent mille volumes, Doucet avait su créer autour de lui, à Paris et dans le monde, un réseau de savants qui s’engagèrent de toutes leurs forces à la réussite du projet. Cela est bien connu, mais ce qui l’est moins, c’est que Doucet et ses conseillers étaient passionnés par les nouvelles techniques de reproduction des images, d’impression, de reliure et bien sûr de bibliographie. La création de la bibliographie d’histoire de l’art, les nombreuses collections savantes patronnées et subventionnées par le collectionneur mécène témoignent encore de ce moment historique et de l’enthousiasme qui portait les membres de son équipe. Mais les vicissitudes de l’histoire n’ont pas permis à la bibliothèque et au projet qui l’accompagnaient de trouver leur plein épanouissement.

2C’est en fait grâce à la création de l’INHA qu’on a pu renouer avec les intentions du fondateur, par la remise à niveau et le développement de la bibliothèque. Cette « refondation » a donné à la Bibliothèque la possibilité de se réinsérer dans un tissu de complicités, de curiosités et dévouements qui en avait fait un des laboratoires de la discipline. Mais comme Doucet l’avait bien vu, une bibliothèque doit être au cœur d’un système qui associe documentation, recherche et diffusion du savoir. Il était donc vital de doter l’INHA d’une publication périodique, miroir critique et pendant virtuel des étagères de livres, bibliothèque imaginaire, version autre, plus dynamique, de la Bibliographie d’histoire de l’art (BHA), dans une perspective résolument contemporaine, intégrant les bouleversements technologiques et les évolutions épistémologiques. À l’heure où les méthodes classiques de documentation sont remises en cause par les publications électroniques, où la question de la reproduction des images devient un enjeu sans précédent pour l’édition et l’enseignement, la création d’un support de réflexion et d’étude intimement associé au projet de l’INHA est d’une importance stratégique. Perspective constitue ainsi un outil qui permettra à l’institution de jouer son rôle dans la communauté scientifique. Un rôle complémentaire par rapport aux revues déjà existantes en même temps qu’une fonction originale : présenter les débats en cours, être attentif aux tendances nouvelles de la discipline, multiplier les points de vue, les ateliers, les enquêtes. Profitant de la dynamique intellectuelle de l’INHA et de la diversité des institutions partenaires de la Galerie Colbert, Perspective entend être un lieu de rencontre et de résonance qui, sans rien renier des acquis de la discipline, soit ouvert aux expériences nouvelles et aux jeunes chercheurs.

3Dans les dernières décennies, toutes les grandes disciplines, de l’histoire à la sociologie en passant par l’anthropologie, ont été soumises à des remises en cause. L’histoire de l’art n’y a pas échappé, mais la discussion dans les universités françaises a été moins soutenue qu’ailleurs, alors même que les musées vivaient des transformations radicales. Dans ce contexte, Perspective entend être un outil de débats, d’échanges et de réflexions largement ouvert à toutes les tendances et disciplines : « Historia quoque modo scripta semper delectat » (Pline le Jeune).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Schnapp, « Poursuivre l’idée de Jacques Doucet », Perspective, 1 | 2006, 5-6.

Référence électronique

Alain Schnapp, « Poursuivre l’idée de Jacques Doucet », Perspective [En ligne], 1 | 2006, mis en ligne le 15 janvier 2019, consulté le 06 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/perspective/3922

Haut de page

Auteur

Alain Schnapp

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals