Navigation – Plan du site
Tribune

Note d’Athènes – janvier 2018

Katerina Tselou
p. 9-12

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Aperçu du texte

It was the best of times, it was the worst of times, it was the age of wisdom, it was the age of foolishness, it was the epoch of belief, it was the epoch of incredulity, it was the season of Light, it was the season of Darkness, it was the spring of hope, it was the winter of despair, we had everything before us, we had nothing before us, we were all going direct to Heaven, we were all going direct the other way – in short, the period was so far like the present period, that some of its noisiest authorities insisted on its being received, for good or for evil, in the superlative degree of comparison only.

Le 30 décembre 2013, au Café Avissinia, un restaurant bien caché sur la place du même nom où tous les week-ends le marché aux puces le plus connu d’Athènes déploie ses étals, vingt personnalités du milieu culturel athénien ont accepté la mystérieuse invitation d’Adam Szymczyk, directeur artistique de la documenta 14. En plein cœur d’Athènes, à mi-chemin entre les sombres boutiques...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Katerina Tselou, « Note d’Athènes – janvier 2018  », Perspective, 1 | 2018, 9-12.

Référence électronique

Katerina Tselou, « Note d’Athènes – janvier 2018  », Perspective [En ligne], 1 | 2018, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 17 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/perspective/8917 ; DOI : 10.4000/perspective.8917

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals