Navigation – Plan du site
Entretien

Entretien avec Alain Corbin

par Georges Vigarello
Alain Corbin et Georges Vigarello
p. 71-86

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Aperçu du texte

L’école des Annales a su rompre, dès les années 1920-1930, avec une histoire des événements, celle de la marche politique du monde, celle des nations, celle des faits rythmant les frontières et les structures des sociétés : l’histoire, autrement dit, des régimes étatiques, des batailles, des traités. Non que ces thèmes soient négligeables ou dérisoires. Non même qu’ils manquent de légitimité. Leur pertinence n’est autre qu’évidente. Elle est même majeure. Mais cette École a inventé, de surcroît, une histoire des comportements, des modes de vie, des cultures, des techniques, des savoirs. Elle s’est inspirée des sciences humaines récentes, découvrant la psychologie, la sociologie, l’anthropologie. Elle a tenté de cerner les individus autant que les collectivités. Elle a tenté de pénétrer le sens de l’existence, la transformation des visions du monde, le champ des croyances et des idées. Elle s’est interrogée sur l’enjeu des découvertes scientifiques, sur celui des options matérielles,...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Corbin et Georges Vigarello, « Entretien avec Alain Corbin  », Perspective, 1 | 2018, 71-86.

Référence électronique

Alain Corbin et Georges Vigarello, « Entretien avec Alain Corbin  », Perspective [En ligne], 1 | 2018, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 15 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/perspective/9187 ; DOI : 10.4000/perspective.9187

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals