Navigation – Plan du site
Dossier

Re-situer les fonctions de la sinité dans la musique populaire chinoise après le China Wind

Chen-yu Lin
Traduction de Pierre-Louis Brunet
p. 9-17

Résumé

Tandis que la popularité de la musique China Wind (zhongguofeng 中國風) connaît un déclin relatif depuis son apogée dans les années 2000, la notion de sinité dans la musique populaire nécessite d’être reconfigurée. Dans le monde de la musique populaire, les flux culturels, financiers et migratoires transnationaux ont créé de nombreuses formes de sinité aux fonctions différentes. Cet article étudie deux manières par lesquelles la perception de la sinité fonctionne dans l’industrie musicale, à savoir comme une sinité recentrée dans les secteurs de la création et une sinité conçue comme projet de mondialisation. Pour cela, l’article examinera un concours musical télévisé dont la formule a fait le tour du monde, The Voice of China, et les productions récentes de deux artistes réputés pour leurs chansons China Wind, Jay Chou et Wang Leehom. À travers l’analyse textuelle de chansons et de contenus médiatiques, ainsi que d’entretiens avec des professionnels du secteur, cet article avance que la sinité à l’œuvre dans la musique populaire chinoise actuelle est souvent façonnée par les marchés, les pratiques industrielles, la censure des médias, les politiques gouvernementales et la convergence intersectorielle. Dans ce contexte, le talent artistique des musiciens joue un rôle croissant dans la formation et l’autorisation des représentations de la sinité dans la musique populaire chinoise contemporaine.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2021.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chen-yu Lin, « Re-situer les fonctions de la sinité dans la musique populaire chinoise après le China Wind », Perspectives chinoises, 2020-2 | 2020, 9-17.

Référence électronique

Chen-yu Lin, « Re-situer les fonctions de la sinité dans la musique populaire chinoise après le China Wind », Perspectives chinoises [En ligne], 2020-2 | 2020, mis en ligne le 01 juin 2021, consulté le 10 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/11048

Haut de page

Auteur

Chen-yu Lin

Dr. Chen-yu Lin est enseignante-chercheuse à l’Institut de musique populaire (IPM), dans le département de musique de l’Université de Liverpool, et maître de conférences au département de commerce international de l’Université nationale de Taiwan. Ses domaines de recherche incluent la musique populaire en mandarin et la censure musicale. Elle est également productrice de documentaires et intègre fréquemment la réalisation et la projection de films à ses méthodes de recherche. Ses films ont été, à deux reprises, sélectionnés pour le AHRC Research in Film Awards . No.1, Sec. 4, Roosevelt Rd., Taipei City 106, Taiwan (R.O.C.).cylin@liv.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • OpenEdition Journals