Navigation – Plan du site

AccueilLes numéros2020-3DossierSujets connaissants masculins : m...

Dossier

Sujets connaissants masculins : mobilité internationale des cadres chinois et esthétiques du sublime confucéen

Derek Hird
Traduction de Pierre-Louis Brunet
p. 19-27

Résumé

Cet article explore les origines, les manifestations et les significations des ambivalences et contradictions de la représentation que les cadres chinois masculins travaillant en entreprise à Londres se font de leur propre identité culturelle et de genre, dans un contexte de modernité post-socialiste propre à la Chine du XXI siècle. Ce faisant, il révèle comment la représentation de soi des hommes chinois des classes moyennes rejoint des débats nationaux plus larges concernant la place de la Chine sur la scène internationale. Afin de comprendre le désir d’une partie des personnes interrogées « de devenir des gentlemans chinois », cet article introduit la notion de sublime confucéen post-socialiste, une conception d’un ordre culturel de plus en plus populaire auprès des hommes chinois des classes moyennes diplômés du supérieur. L’article soutient que le sublime confucéen offre aux cadres chinois vivant à l’étranger la possibilité de transcender leur ambivalence face à la modernité occidentale en leur procurant un sentiment de plénitude et d’accomplissement, à la fois à un niveau personnel et au regard de la place de la Chine dans le monde contemporain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Derek Hird, « Sujets connaissants masculins : mobilité internationale des cadres chinois et esthétiques du sublime confucéen »Perspectives chinoises, 2020-3 | 2020, 19-27.

Référence électronique

Derek Hird, « Sujets connaissants masculins : mobilité internationale des cadres chinois et esthétiques du sublime confucéen »Perspectives chinoises [En ligne], 2020-3 | 2020, mis en ligne le 01 septembre 2021, consulté le 15 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/11308

Haut de page

Auteur

Derek Hird

Derek Hird est maître de conférences en études chinoises à l’université de Lancaster et directeur adjoint de l’institut Confucius de l’université de Lancaster. Department of Languages and Cultures, County Main, Lancaster University, Lancaster LA1 4YD, Royaume-Uni. Ses domaines de recherche incluent les masculinités chinoises transnationales des classes moyennes, les cultures de la beauté chez les hommes chinois, et le bonheur et la santé des populations chinoises.d.hird@lancaster.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search