Skip to navigation – Site map
Dossier : Reconfigurations religieuses en République populaire de Chine

Les danwei religieuses

L’institutionnalisation de la religion en Chine populaire
David A. Palmer
p. 19-33

Abstract

Cet article est une étude de l’évolution de l’institutionnalisation de la religion en République populaire de Chine de 1979 à 2009, et de ses effets sur la structuration du champ religieux chinois. Un discours normatif sur la religion est constitué par un réseau de dirigeants du Parti, de cadres, d’universitaires et de chefs religieux. Les institutions religieuses officielles sont devenues des hybrides de culture religieuse avec l’habitus institutionnel des unités de travail ( danwei) dans l’économie socialiste de marché. En même temps, une grande diversité de pratiques religieuses ont trouvé une légitimité sous le couvert de catégories laïques telles que la santé, la science, la culture, le tourisme, ou le patrimoine. Les autorités des affaires religieuses commencent à reconnaître l’existence de cette sphère religieuse en expansion, et d’accorder une légitimité discursive aux catégories jadis stigmatisées ou ignorées de la religion populaire et des nouvelles religions. Mais elles hésitent toujours à proposer un changement explicite de politique.

Top of page

References

Bibliographical reference

David A. Palmer, « Les danwei religieuses », Perspectives chinoises, 2009/4 | 2009, 19-33.

Electronic reference

David A. Palmer, « Les danwei religieuses », Perspectives chinoises [Online], 2009/4 | octobre-décembre 2009, Online since 30 December 2012, connection on 22 October 2019. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/5354

Top of page

About the author

David A. Palmer

By this author

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • OpenEdition Journals