Navigation – Plan du site
Dossier

L’essor de la finance sur Internet en Chine et les tyrannies de l’inclusion

Nicholas Loubere
p. 11-21

Résumé

L’un des principaux moteurs de l’essor du e-commerce en Chine est l’expansion spectaculaire qu’a connue la finance en ligne dans le pays. Celle-ci a en effet crû et s’est diversifiée à un rythme stupéfiant durant la dernière décennie. L’émergence de la finance sur Internet en Chine a été commentée en des termes essentiellement positifs, comme un facilitateur des activités commerciales. Elle a aussi été reliée à l’objectif développemental plus large qui consiste à promouvoir l’inclusion financière par la fourniture de services financiers à des populations qui en étaient jusqu’ici exclues. Trouvant ses origines dans le mouvement mondial pour la microfinance, le concept d’inclusion financière décrit l’accès accru à des services financiers (et plus particulièrement au crédit) comme un moyen intrinsèquement bénéfique de conférer davantage d’autonomie aux populations pauvres et d’impulser un développement économique depuis la base (bottom-up). Cet article remet en question le récit dominant d’une inclusion financière digitale qui serait positive en Chine. Il s’appuie sur le corpus croissant de la littérature faisant la critique du mouvement mondial pour l’inclusion financière et examine des exemples d’exploitation, de fraude, d’instabilité et d’extraction en lien avec l’extension de la couverture financière digitale en Chine contemporaine. Il démontre ensuite que l’inclusion financière digitale fait partie intégrante du projet gouvernemental de création d’un système de « crédit social », dans le but de construire une « société de la confiance ». De cette façon, l’inclusion financière digitale peut être vue comme un élément clé au sein d’un projet plus large d’extension de la surveillance des citoyens grâce au big data afin de fermer les espaces utilisés par ceux qui cherchent à contester l’ordre socio-économique hégémonique. L’article avance que ces exemples éclairent des processus fondamentaux mais implicites dans l’expansion de l’industrie commerciale financière sur Internet. Ainsi, tandis que l’accroissement de l’inclusion financière digitale en Chine bénéficie à certains groupes, elle sert aussi à reproduire des conditions d’inégalité et d’exploitation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicholas Loubere, « L’essor de la finance sur Internet en Chine et les tyrannies de l’inclusion », Perspectives chinoises, 2017/4 | 2017, 11-21.

Référence électronique

Nicholas Loubere, « L’essor de la finance sur Internet en Chine et les tyrannies de l’inclusion », Perspectives chinoises [En ligne], 2017/4 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 25 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/7886

Haut de page

Auteur

Nicholas Loubere

Nicholas Loubere est chargé de cours au Centre d’études estasiatiques et sud-est-asiatiques, à l’Université de Lund.Lund University, Centre for East and South-East Asian Studies, Sölvegatan 18, 22362 Lund, Sweden (ndloubere@gmail.com).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • OpenEdition Journals