Navigation – Plan du site
Articles

Entre résistance et adaptation

La place de la langue ouïghoure dans l’espace sinisé de Ürümchi
Giulia Cabras
p. 45-52

Résumé

Les zones urbaines du Xinjiang ont récemment connu d'importants changements dans leurs paysages démographique, urbain, ethnique et linguistique. Ürümchi, capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, en est un exemple emblématique. Dans cette ville, en rapide expansion économique et urbaine, les Han constituent environ 72 % de la population, et la langue chinoise est toujours plus présente dans les usages langagiers des Ouïghours. Cette étude examine la place de la langue ouïghoure dans le contexte sinisé de la ville de Ürümchi, son rôle dans la vie quotidienne de la communauté ouïghoure ainsi que ses possibilités d’usage et de revitalisation.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Giulia Cabras, « Entre résistance et adaptation », Perspectives chinoises, 2017/4 | 2017, 45-52.

Référence électronique

Giulia Cabras, « Entre résistance et adaptation », Perspectives chinoises [En ligne], 2017/4 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 12 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/7908

Haut de page

Auteur

Giulia Cabras

Giulia Cabras est docteure en sciences du langage de l’Institut national des langues et civilisations orientales (2016) et postdoctorante à l’Université Freie de Berlin.Freie Universität, Kaiserswerther Str. 16-18, 14195 Berlin, Germany (giulia.cabras@inalco.fr).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • OpenEdition Journals