Navigation – Plan du site
Dossier

Editorial

Vingt ans après la rétrocession : des transformations économiques et politiques de Hong Kong et de son avenir sous le régime chinois
Jean-Pierre Cabestan et Éric Florence
p. 3-8

Résumé

L’ouverture de la ligne express Guangzhou-Shenzhen-Hongkong (XRL) et de son terminal à Kowloon ouest a eu lieu fin septembre 2018. L’histoire mouvementée de cette ligne illustre au mieux la complexité de la situation de Hong Kong, 21 ans après la rétrocession de l’ancienne colonie britannique à la République populaire de Chine (RPC) en 1997. De nombreux membres du mouvement pro-démocratie et des hommes politiques de l’opposition ont contesté le système de co-implantation des services douaniers et d’immigration chinois à la station Kowloon ouest, qui implique la cession à la RPC d’une partie du territoire de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong ainsi que la présence permanente, au coeur de Hong Kong, de fonctionnaires continentaux autorisés à appliquer les lois du continent. Si des procédures légales lancées par des membres de l’opposition sont toujours en cours, il semble pourtant que pour les autorités de Hong Kong et Pékin, l’affaire soit réglée. Ce projet de ligne XRL a posé de nombreux problèmes : un coût important, des vices dans sa construction, des retards dans son achèvement et sa livraison ainsi qu’une absence probable de rentabilité malgré le prix élevé des billets. Néanmoins, ce projet ambitieux, planifié et attendu depuis longtemps a suscité nombre d’interrogations à propos de l’intégration économique de Hong Kong au continent, de son autonomie politique et légale et de son identité, plus de vingt ans après la rétrocession. En somme, ce projet de ligne a poussé un nombre croissant de Hongkongais à se demander dans quelle mesure la RAS est destinée à devenir une métropole chinoise parmi d’autres, telles Canton ou Shanghai. Hong Kong pourra-t-elle conserver à l’avenir son haut degré d’autonomie mais également ses spécificités ?

Les cinq articles qui ont été sélectionnés pour ce dossier spécial ont été présentés lors d’une conférence co-organisée en septembre 2017 par le Centre d’études français sur la Chine contemporaine (CEFC) et le Département de science politique et d’études internationales de l’Université baptiste de Hong Kong. Ces contributions soulignent certaines transformations politiques et sociales majeures qui ont eu lieu à Hong Kong depuis la rétrocession. Aucun de ces travaux, pourtant, ne laisse entrevoir un futur où Hong Kong serait pleinement intégrée à la société et au système politique de la République populaire de Chine. Ces textes qui s’inscrivent dans différents champs disciplinaires – la sociologie, la science politique, l’économie politique, les sciences sociales – ont tous été rédigés par des chercheurs hongkongais qui, en plus de produire des travaux d’une grande qualité académique, manifestent également une volonté forte d’implication dans l’avenir de leur ville.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Cabestan et Éric Florence, « Editorial », Perspectives chinoises,  | 2018, 3-8.

Référence électronique

Jean-Pierre Cabestan et Éric Florence, « Editorial », Perspectives chinoises [En ligne],  | 2018, mis en ligne le 01 septembre 2018, consulté le 23 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/8426

Haut de page

Auteurs

Jean-Pierre Cabestan

Jean-Pierre Cabestan est professeur de science politique au Département de science politique et d’études internationales de l’Université baptiste de Hong Kong.AAB 1110, 11/F, Academic and Administration Building, Baptist University Road Campus, Hong Kong Baptist University, Kowloon Tong (cabestan@hkbu.edu.hk).

Articles du même auteur

Éric Florence

Éric Florence est directeur du Centre d’études français sur la Chine contemporaine (CEFC).CEFC, 20/F, Wanchai Central Building, 89 Lockhart Road, Wanchai, Hong Kong (eflorence@cefc.com.hk).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • OpenEdition Journals