Navigation – Plan du site
Dossier

Les amendements constitutionnels de 2018

Sens et incidence sur les théories de la relation entre le Parti et l’État en Chine
Feng Lin
Traduction de Gabriel Benet
p. 11-22

Résumé

Les amendements constitutionnels de 2018 en Chine ont suscité de vives critiques, au sein du pays comme à l’étranger. Cet article se fonde tout d’abord sur une analyse contextuelle, historique et empirique afin de déterminer si les trois principaux amendements sont aussi néfastes que ne le suppose la manière dont ils sont largement perçus, et s’ils auront ou non un réel impact sur la pratique constitutionnelle en Chine. Il analyse ensuite la façon dont ces amendements constitutionnels peuvent remettre en cause les deux théories existantes sur le constitutionnalisme chinois. Nous défendons l’idée selon laquelle, même si aucun n’aura de conséquence pratique, ces amendements constitutionnels constituent néanmoins un signal très négatif, et nous estimons que la tendance à la constitutionnalisation d’un système fusionné requiert au moins une révision des théories existantes sinon une nouvelle théorie, dans le but d’expliquer la pratique constitutionnelle chinoise mais également de conduire la Chine vers un État de droit, aussi limité soit-il.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2020.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Feng Lin, « Les amendements constitutionnels de 2018 », Perspectives chinoises, 2019-1 | 2019, 11-22.

Référence électronique

Feng Lin, « Les amendements constitutionnels de 2018 », Perspectives chinoises [En ligne], 2019-1 | 2019, mis en ligne le 19 mars 2020, consulté le 23 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/9078

Haut de page

Auteur

Feng Lin

Feng Lin est professeur de droit à la faculté de droit et directeur du Centre de formation et de recherche juridique (Centre for Judicial Education and Research) de la City University de Hong Kong.lwlin@cityu.edu.hk

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • OpenEdition Journals