Navigation – Plan du site
Dossier

Corporatisme low-cost :

la Ligue de la jeunesse communiste et ses sous-organisations dans la Chine post-maoïste
Jérôme Doyon
Traduction de Camille Richou
p. 43-51

Résumé

La Ligue de la jeunesse communiste a développé un réseau de sous-organisations afin d’étendre la portée de son action à un coût minimum. Cette démarche illustre le modèle du corporatisme low-cost. Conformément à ce modèle, les organisations de masse maintiennent une relation corporatiste avec le Parti tout en diversifiant leurs activités à travers les structures qu’elles supervisent. Ces structures leur fournissent également des ressources matérielles et humaines supplémentaires. Dans cette configuration, la Ligue de la jeunesse communiste maintient un équilibre entre sa dépendance vis-à-vis du Parti et son attractivité auprès des jeunes. Cependant, les réformes entreprises durant l’ère Xi Jinping remettent en cause cet équilibre fragile en renforçant le contrôle du Parti sur la Ligue et ses sous-organisations.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Doyon, « Corporatisme low-cost : », Perspectives chinoises, 2019-2 | 2019, 43-51.

Référence électronique

Jérôme Doyon, « Corporatisme low-cost : », Perspectives chinoises [En ligne], 2019-2 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 18 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/9654

Haut de page

Auteur

Jérôme Doyon

Jérôme Doyon est maître de conférence à l’École d’études mondiales et régionales de l’Université d’Oxford (http://www.ccsp.ox.ac.uk/dr-jérôme-doyon). Ses recherches portent sur la politique chinoise : l’appareil de l’État-parti, les élites politiques, les organisations de jeunesse politique et la gestion des minorités ethniques et religieuses.jerome.doyon@area.ox.ac.uk

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • OpenEdition Journals