Navigation – Plan du site
Dossier

L’Union des Béliers :

l’émergence d’une ONG internationale soutenue par le Parti-État
Emmanuel Jourda
p. 53-60

Résumé

L’Union des Béliers est une organisation sociale d’intérêt public créée en 2003 dans la province chinoise du Zhejiang. Sa transformation, de structure locale à ONG internationale, nous renseigne sur les modalités mises en oeuvre par le Parti communiste chinois (PCC) pour accompagner le développement d’associations populaires ou minjian, qui paraissent lui être extérieures mais qu’il parraine pleinement. L’étude de ce genre d’entités est complexe car elles semblent agir de manière bénévole et apolitique, tout en étant totalement intégrées au dispositif politico-social du Parti-État (Ligue de la jeunesse, volontaires, Front Uni, ministère des Affaires civiles…). La trajectoire de l’Union des Béliers laisse ainsi entrevoir la stratégie mal connue d’hybridation menée par le PCC, entre des organisations de masse issues du temps révolutionnaire et des groupes charitables incarnant la société chinoise moderne, pour occuper l’espace social afin d’éviter l’émergence d’une société civile chinoise autonome, en république populaire de Chine (RPC) et en Outre-mer.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Jourda, « L’Union des Béliers : », Perspectives chinoises, 2019-2 | 2019, 53-60.

Référence électronique

Emmanuel Jourda, « L’Union des Béliers : », Perspectives chinoises [En ligne], 2019-2 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 18 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/9670

Haut de page

Auteur

Emmanuel Jourda

Emmanuel Jourda est docteur en science politique au CECMC de l’EHESS. Son sujet d’étude porte sur la forme post-révolutionnaire du régime chinois, notamment sur sa structuration par le biais de la politique de Front Uni. ejourda@aol.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • OpenEdition Journals