Navigation – Plan du site

Numéros

  • 18 | 2018
    L’athéisme antique
    L’athéisme antique

    En un sens très facile à délimiter, l'athéisme antique est pourtant très difficile à distinguer des notions voisines que sont l’impiété et l’agnosticisme. Platon, dans les Lois, distingue trois formes d’impiété : la croyance que les dieux n’existent pas, celle qu’ils ne se préoccupent pas des hommes, celle qu’on peut les fléchir par des prières et des sacrifices. En un sens, il va de soi que l’athéisme correspond à la première forme d’impiété : c’est la croyance que les di(...)

  • 17 | 2017
    Platon et la politique
    Couverture Philosophie antique 2017/17

    La réflexion politique de Platon n'en finit pas de susciter les débats, de Popper à Badiou en passant par Foucault ou Rancière. Dans ce volume, on cherche à comprendre les positions et analyses politiques de Platon dans leur contexte mais aussi du point de vue des débats contemporains. Comment Platon s’inspire-t-il de la politique de son temps comme la conception homérique du chef comme « pasteur d’hommes » ou les pratiques de colonisation grecques ? Peut-on défendre le « (...)

  • 16 | 2016
    Causalités aristotéliciennes
    Couverture Philosophie antique 2016/16

    Le dossier de ce numéro montre la complexité de la doctrine aristotélicienne de la causalité en étudiant son application à des domaines problématiques : le mouvement et la reproduction des animaux d'une part, les actions humaines. d'autre part. Le premier domaine permet d'examiner le fonctionnement et les limites de la causalité finale dans ses relations aux causes matérielles et formelles. Le second la fonction causale de l'intellect et l'articulation des causes dans les (...)

  • 15 | 2015
    Questions sur le scepticisme pyrrhonien
    Couverture Questions sur le scepticisme 2015/15

    Le dossier de ce numéro porte sur le scepticisme antique et associe des articles de jeunes chercheurs et de chercheurs confirmés pour faire le point sur ce courant philosophie paradoxale, et plus particulièrement sur le néopyrrhonisme d'Enésidème et de Sextus Empiricus. Ce courant se présente comme une philosophie originale, sans doctrine. Peut-il être reconstruit à partir d'autres sources que Sextus Empiricus? Pourquoi cet acharnement à se distinguer de toutes les aut(...)

  • 14 | 2014
    Le devoir
    Origines stoïciennes, postérité, réévaluations
    PA 14 - Le devoir

    Les stoïciens sont les premiers à faire du « que dois-je faire ? » une question à part entière de l'éthique, qui ne se résout pas d’emblée dans la détermination du bien ou de la vertu, et qui vise une détermination objective de l’action convenable ou kathekon. Quelques aspects de cette notion sont examinés dans ce numéro, en même temps que son inscription dans l’histoire de la casuistique et ses échos chez Descartes et Kant.(...)

  • 13 | 2013
    Analogie et connaissance
    Couverture Philosophie antique 2013/13

    Avec cinq contributions centrées sur la place de l'analogie comme mode de connaissance dans la pensée grecque avant Aristote, ce numéro reprend une problématique ouverte il y a presque un demi-siècle par G.E.R. Lloyd dans son livre classique, Polarity and Analogy. Two types of Argumentation in Early Greek Thought (1966). Il ne s'agit pas seulement de répertorier les usages de l'analogie chez les penseurs examinés, mais de mettre en lumière que l'usage qu'ils en font est as(...)

  • 12 | 2012
    Autour de la perception
    Couverture Philosophie antique 2012/12

    Par quelles capacités ou quels mécanismes appréhendons-nous les objets qui nous entourent et généralement le monde ? À cette question, la première qui se pose à qui s'interroge sur la connaissance humaine, n’ont pas manqué de s’intéresser les anciens. À l’heure des sciences cognitives, la question semble échapper à la philosophie, fût-elle phénoménologique, et relever de la psychologie, de la neurologie, voire de la physique ou de la géométrie puisqu’elle fait intervenir l(...)

  • 11 | 2011
    Influences, filiations, réceptions (XVIIe-XXe siècles)
    Couverture Philosophie antique 2011/11

    Initiateur de la philosophie moderne, Descartes se faisait fort d'avoir fait table rase de tout ce qui le précédait et professait qu'il ne viendrait plus à l'idée de personne de chercher une quelconque vérité chez les anciens. Ce numéro de Philosophie antique illustre la façon dont, au contraire, la philosophie ancienne n’a jamais cessé d’irriguer, souterrainement ou au grand jour, la philosophie moderne et contemporaine, et dont les penseurs les moins traditionalistes ne (...)

  • Logo Presses du Septentrion
  • Logo Centre Jean-Pépin
  • Logo Centre Léon-Robin
  • Logo Site CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo « Savoirs, textes, langage » (STL) UMR 8163
  • OpenEdition Journals