Navigation – Plan du site

AccueilNuméros21Éléments et zones du monde d’Homè...

Éléments et zones du monde d’Homère à Empédocle

Mathilde Brémond
p. 7-30

Résumés

Cet article s’interroge sur la corrélation qui a pu être établie dans la pensée présocratique entre grandes zones de l’univers et éléments. Il remet en question l’idée que l’univers aurait été archaïquement divisé en quatre parties et que l’innovation d’Empédocle aurait consisté à faire correspondre cette division préexistante et sa théorie élémentaire. Nous montrons plutôt que si Empédocle est le premier à établir une correspondance exacte entre niveau cosmologique et élémentaire, c’est aussi chez lui que nous trouvons pour la première fois une division du monde en grandes zones distinctes et égales. Pour déterminer ce qui fait l’originalité d’Empédocle, nous examinons les diverses manières dont les penseurs ont structuré l’univers depuis Homère et quel genre de relation ils ont établi entre zones du monde et théorie élémentaire.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2022.

Plan

Introduction
Conceptions épiques
Divisions du monde
Antécédents à la théorie élémentaire
D’Anaximandre à Héraclite 
Structures de l’univers
Relation avec la théorie élémentaire
Parménide et Anaxagore
Structuration du monde
Relation avec la théorie élémentaire
Empédocle : les éléments et les zones
Les quatre éléments et leur origine
Éléments et parties de l’univers
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Aristote soutient en Génération et corruption II 1, 329b2-5 que ses prédécesseurs n’ont pas justifié la nature et le nombre de leurs éléments : il se présente ainsi comme le premier à démontrer que ceux-ci doivent être quatre. Il insiste plus largement, dans ses différentes introductions doxographiques, sur la diversité des thèses de ses prédécesseurs sur ce point : les monistes auraient choisi des éléments premiers variés, et les pluralistes conçu la cause matérielle soit sous forme élémentaire, comme Empédocle, soit sous la forme d’homéomères, comme Anaxagore, soit sous la forme d’atomes.

Il est certes évident, en particulier avant Empédocle, qu’il n’y a pas de consensus concernant la nature et le nombre des éléments : Thalès aurait mis au centre de sa théorie l’eau, Anaximène l’air, Héraclite le feu, Xénophane selon certains textes la terre (D27/B27), selon d’autres la terre et l’eau (D25/B29, D26/B33), Parménide la lumière et la nuit, etc. Mais on ne peut qu’être sur...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathilde Brémond, « Éléments et zones du monde d’Homère à Empédocle »Philosophie antique, 21 | 2021, 7-30 .

Référence électronique

Mathilde Brémond, « Éléments et zones du monde d’Homère à Empédocle »Philosophie antique [En ligne], 21 | 2021, mis en ligne le 31 octobre 2022, consulté le 22 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/philosant/5032 ; DOI : https://doi.org/10.4000/philosant.5032

Haut de page

Auteur

Mathilde Brémond

PHIER, Université Clermont-Auvergne

Centre Léon Robin, Paris (membre associée)

bremondmathilde@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Philosophie antique est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search