Navigation – Plan du site

Baudelocque et son maître. Écriture et genèse d’une pensée scientifique

Baudelocque and His Master. Writing and genesis of a scientific thought
Jérôme van Wijland
p. 23-41

Résumés

Les écrits manuscrits ou imprimés du chirurgien accoucheur Jean-Louis Baudelocque et ceux de ses principaux rivaux, éclairent les enjeux de pouvoir et les stratégies d’occupation de l’espace pédagogique et éditorial dans le domaine obstétrical dans les années 1770-1780. L’établissement d’un stemma explicitant les modes de production des écrits de Baudelocque, puis l’analyse comparative de ces différents écrits, enfin celle des accusations de plagiat et des jugements contemporains portés sur son œuvre et sur ce qu’il doit à son maître Solayrés de Renhac, permettent de comprendre la production par Baudelocque d’un savoir obstétrical propre associée à de nouvelles stratégies éditoriales.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1 La genèse d’un manuscrit
2 Du manuscrit à l’imprimé : continuité et ruptures
3 Baudelocque : héritier ou plagiaire ?

Aperçu du début du texte

Outre sa thèse sur la symphyse pubienne [Baudelocque 1776], les publications de Jean-Louis Baudelocque (1745-1810) consistent principalement en un catéchisme d’accouchement, les Principes sur l’art d’accoucher : par demandes et réponses en faveur des sages-femmes de province [Baudelocque 1775], et en un traité d’obstétrique, L’Art des accouchemens [Baudelocque 1781], ainsi que dans leurs diverses rééditions. Aucun fonds d’archives spécifique n’est répertorié dans les institutions publiques et rares sont ses manuscrits autographes, expliquant sans doute une littérature biographique récente peu abondante [Morel 2010], [Gélis 2007], [Dunn 2004], [Houtzager 2002]. Pourtant, son enseignement et sa méthode ont profondément influencé l’obstétrique moderne. Homme de Picardie, « de ces pays où la volonté de sauver son corps de la douleur, de la maladie et de la mort s’est manifestée plus tôt qu’ailleurs » [Gélis 1988, 323], il annonce l’émergence de « l’accoucheur en tant que spécialiste con...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jérôme van Wijland, « Baudelocque et son maître. Écriture et genèse d’une pensée scientifique », Philosophia Scientiæ [En ligne], 22-1 | 2018, mis en ligne le 16 février 2020, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/1320 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1320

Haut de page

Auteur

Jérôme van Wijland

Bibliothèque de l’Académie nationale de médecine (France)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page