Navigation – Plan du site

La création de la Revue du mois : fabrique d’un projet éditorial à la Belle Époque

Creating the Revue du mois: the making of a new journal during the Belle Époque
Caroline Ehrhardt et Hélène Gispert
p. 99-118

Résumés

Cet article analyse les débuts de la Revue du Mois, revue de culture générale à caractère scientifique créée en 1905 par le mathématicien Émile Borel. À une période où des périodiques de format similaire se multiplient, l’originalité de l’entreprise réside dans l’association d’articles présentant à un large public les enjeux des recherches récentes (en sciences exactes, expérimentales, mais aussi humaines), et de thèmes plus légers, comme des chroniques théâtrales et littéraires. En examinant la préparation des premiers numéros, l’article dévoile les intentions et la mise en acte de ce projet. Il étudie notamment comment a été définie la ligne éditoriale, comment ambition scientifique et vocation généraliste ont pu coïncider, et comment la revue est parvenue à conquérir son public.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1 Intentions et ambitions éditoriales
1.1 Les ambitions du couple Borel
1.2 Se positionner dans un secteur concurrentiel
1.3 L’explicitation par l’exemple
2 « Tenir les deux bouts » : le monde des sciences et celui des salons
2.1 Recruter des auteurs : de fait, un entre-soi universitaire
2.2 Une revue comme tremplins
2.3 « La politique seule mise à part » ?
2.4 Des critères pour remplir la revue
3 Conquérir un public
3.1 Écrire pour le grand public ?
3.2 Toucher des lecteurs
4 Conclusion

Aperçu du début du texte

En janvier 1906 paraît le numéro 1 d’une nouvelle revue, la Revue du Mois, dont le directeur est le mathématicien Émile Borel et le comité son cercle scientifique. Elle affiche comme principe « la méthode scientifique » grâce à laquelle, explique Borel en 4e de couverture, on peut traiter un nombre croissant de questions des plus importantes et « contribuer au développement des idées générales par l’exposition et l’étude critique des progrès réalisés dans la connaissance des faits et des mouvements d’idées qui en sont la conséquence ». Borel poursuit en affirmant sa volonté que la revue soit « une revue de libre discussion, admettant à s’exprimer en pleine indépendance toutes les opinions à base scientifique ».

Si elle est typique de la « Belle époque des revues », où des périodiques de formats similaires se multiplient [Pluet-Despatin, Leymarie et al. 2002], l’entreprise d’Émile Borel s’avère originale par le choix de créer non une revue scientifique, mais plutôt une revue de cultur...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Caroline Ehrhardt et Hélène Gispert, « La création de la Revue du mois : fabrique d’un projet éditorial à la Belle Époque », Philosophia Scientiæ [En ligne], 22-1 | 2018, mis en ligne le 16 février 2020, consulté le 18 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/1336 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1336

Haut de page

Auteurs

Caroline Ehrhardt

Université Paris 8, EA 1571 : Histoire des pouvoirs, savoirs et sociétés (France)

Hélène Gispert

Groupe d’Histoire et de Diffusion des Sciences d’Orsay – EA 1610, Université Paris-Sud (France)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page