Navigation – Plan du site

Collaborative Practice, Epistemic Dependence and Opacity: The case of space telescope data processing

Julie Jebeile
p. 59-78

Résumés

Wagenknecht a récemment introduit une distinction conceptuelle (non exhaustive) entre dépendance épistémique translucide et dépendance épistémique opaque, dans le but de mieux rendre compte de la diversité des relations de dépendance épistémique au sein des pratiques collaboratives de recherche. Dans la continuité de son travail, mon but est d’expliciter les différents types d’expertise requis lorsque sont employés instruments et ordinateurs dans la production de connaissance, et d’identifier des sources potentielles d’opacité. Mon analyse s’appuie sur un cas contemporain de création de connaissance scientifique, à savoir le traitement de données astrophysiques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1 Introduction
2 Translucent vs. opaque epistemic dependence
3 Space telescope data processing: The case of Herschel
4 Expertise in collaborative instrument- and computer-assisted practices
5 Sources of opacity in data processing
5.1 Non-disclosure of data
5.2 Industrial property
5.3 Epistemic opacity of numerical calculations
6 Robustness of the data processing
7 Conclusion

Aperçu du début du texte

1 Introduction

In contemporary science, knowledge is increasingly the outcome of collective enterprises that divide epistemic labor, and, therefore, members of these enterprises come to depend upon one another epistemically. Epistemic dependence in collaborative research practice is thus now gaining attention in social epistemology (e.g., [de Ridder 2014], [Andersen 2016], [Andersen & Wagenknecht 2013], [Wagenknecht 2014]; following the major work of [Hardwig 1985]). While discussions on this matter most often focus on the evidential status of testimony and the nature of the knowing subject, Wagenknecht recently refined the concept [Wagenknecht 2014]. She introduced a conceptual (yet non-exhaustive) distinction between translucent and opaque epistemic dependence. As she defines it:

A scientist is opaquely dependent upon a colleague’s labor, if she does not possess the expertise necessary to independently carry out, and to profoundly assess, the piece of scientific labor her colleague...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julie Jebeile, « Collaborative Practice, Epistemic Dependence and Opacity: The case of space telescope data processing », Philosophia Scientiæ [En ligne], 22-2 | 2018, mis en ligne le 21 juin 2020, consulté le 15 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/1483 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1483

Haut de page

Auteur

Julie Jebeile

Institut supérieur de philosophie, Université catholique de Louvain (Belgique)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page