Navigation – Plan du site

AccueilNuméros22-3La préparation du congrès de 1935...

La préparation du congrès de 1935 dans la correspondance d’Otto Neurath et de Louis Rougier

Preparation for the 1935 Congress in the Correspondence of Otto Neurath and Louis Rougier
Michel Bourdeau
p. 17-32

Résumés

Dans les Archives Neurath conservées à Haarlem, une des correspondances les plus volumineuses est celle qu’il a échangée avec Louis Rougier. Les deux hommes ayant été chargés de co-organiser le premier congrès du mouvement pour l’unité de la science, qui s’est tenu à Paris en septembre 1935, cette correspondance permet de retracer l’histoire, pleine de péripéties, des préparatifs de cet événement, dont l’idée première surgit à Berlin en 1932, lors d’une conversation entre Rougier et Reichenbach. Outre l’éclairage qu’elle apporte sur le congrès, cette étude permet, de façon plus générale, de combler une lacune dans l’histoire du mouvement pour l’unité de la science, où le nom de Rougier n’apparaît que rarement, alors pourtant que, de 1933 à 1940, il en a été un des membres les plus actifs. Aussi, il s’agira également, de façon subsidiaire, de mettre en valeur l’action de Rougier dans l’histoire de la philosophie scientifique et de s’interroger en particulier sur le rôle qui lui revient dans la non-réception en France des idées du Cercle de Vienne.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Le récit des préparatifs
1.1 Les tout débuts : été 1932-été 1934
1.2 Une année pleine de rebondissements
2 La non réception de la philosophie scientifique en France et le rôle qu’a pu y jouer Rougier

Aperçu du texte

De ce qui s’est passé dans les amphithéâtres de la Sorbonne durant les premiers jours de septembre 1935, de ce qui s’y est dit, il sera amplement question dans l’ensemble de ce volume. Les pages qui suivent se proposent un objectif quelque peu différent : éclairer cet événement à partir de la correspondance échangée entre ses deux co-organisateurs, Otto Neurath et Louis Rougier.

Dans ces lettres, on trouve çà et là des discussions philosophiques, notamment quand Neurath plaide en faveur de l’unité de la science ou de l’encyclopédie. Elles n’occupent toutefois qu’une place très réduite et il ne sera donc ici question que de ce qui concerne la préparation du congrès de 1935, objet premier et quasi exclusif de la correspondance. Outre l’éclairage qu’elle apporte sur l’évènement, cette étude permet, de façon plus générale, de combler une lacune dans l’histoire du mouvement pour l’unité de la science. En effet si, après avoir été longtemps occultée, la place centrale qu’y a occupée Neura...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Bourdeau, « La préparation du congrès de 1935 dans la correspondance d’Otto Neurath et de Louis Rougier »Philosophia Scientiæ, 22-3 | 2018, 17-32.

Référence électronique

Michel Bourdeau, « La préparation du congrès de 1935 dans la correspondance d’Otto Neurath et de Louis Rougier »Philosophia Scientiæ [En ligne], 22-3 | 2018, mis en ligne le 25 octobre 2020, consulté le 28 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/1546 ; DOI : https://doi.org/10.4000/philosophiascientiae.1546

Haut de page

Auteur

Michel Bourdeau

CNRS, Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (CNRS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne), UMR 8590 (France)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Kimé
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search