Navigation – Plan du site
Y a-t-il encore de la place en bas ? Le paysage contemporain des nanosciences et des nanotechnologies
Perspectives

Lessons from the Land of Atoms and Molecules

Chris Toumey
p. 139-150

Résumés

Lorsque les sciences humaines et sociales analysent les nanotechnologies, que révèlent-elles de ces disciplines? Ici, je propose six éléments de réponse. Tout d’abord, nous pouvons nous demander si notre travail est issu de travaux antérieurs sur d’autres sujets scientifiques, tels que les organismes génétiquement modifiés ou le programme ELSI du projet du génome humain. Deuxièmement, comment jugeons-nous les promesses extravagantes associées à les nanotechnologies? Troisièmement, que concluons-nous sur les origines des nanotechnologies? Après cela, le problème de la définition des nanotechnologies. Ensuite, la question de savoir s’il aurait pu ou dû exister un consensus sur l’éthique en nanotechnologie. Et enfin, la responsabilité de communiquer nos découvertes et nos points de vue aux communautés scientifiques et d’ingénieurs qui créent les nanotechnologies.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1 Introduction
2 Models for the ethics of nanotechnology (SEIN): ELSI or GMOs?
3 The extravagant promises of nanotechnology
4 The mythology of the origins of nanotechnology
5 The problematic definition of nanotechnology
6 A culture of collaboration and referencing in the ethics of nanotechnology
7 The different publics for studies of nanoethics

Aperçu du début du texte

1 Introduction

When I was a graduate student in anthropology many years ago, I tried to imagine how I might find my own place in the social sciences. One day I heard a story that taught me an important lesson about this part of academia. The story is doubtless apocryphal, and although I cannot guarantee its truth, it nevertheless reminds me that we need to have a sense of why we study nanotechnology.

The story dates from the late nineteenth or early twentieth century, and concerns a college in the United States which felt that it needed to enhance its teaching of the social sciences. Funds were raised and a building was erected to house sociology, psychology, and perhaps some other disciplines. The building now needed an epigram to be carved in stone above the entrance to remind its occupants of its mission with respect to both teaching and learning.

The social scientists suggested the second half of a couplet from Alexander Pope’s 1734 Essay on Man:

Know Then Thyself, Presume not God ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Chris Toumey, « Lessons from the Land of Atoms and Molecules », Philosophia Scientiæ [En ligne], 23-1 | 2019, mis en ligne le 18 février 2019, consulté le 18 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/1799

Haut de page

Auteur

Chris Toumey

University of South Carolina (USA)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page