Navigation – Plan du site
Philosophies de la ressemblance

Dépiction et détection : quel rôle pour la notion de ressemblance dans les théories de la photographie ?

Depiction and Detection: which Role can Resemblance Play in Theories of Photography?
Laure Blanc-Benon
p. 147-168

Résumés

Nous voulons montrer que les théories générales de la dépiction et les théories de la photographie diffèrent dans la manière dont elles ont jusqu’à présent mobilisé (ou non) la notion de ressemblance. En insistant sur la différence entre peinture et photographie, et sur la photographie en tant qu’ensemble de produits (les images photographiques) plutôt que sur la photographie en tant que technologie de production d’images, la plupart des théories existantes de la photographie se sont empêchées de comprendre quel est le rôle exact de la ressemblance dans la dépiction photographique. Nous soulignons ce fait et suggérons qu’une distinction entre détection et dépiction est essentielle pour permettre le renouvellement de la philosophie de la photographie.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

1 Introduction
2 Théories de la dépiction : du rejet de la ressemblance à sa réhabilitation
3 Théories de la photographie : la ressemblance mise de côté
4 Conclusion

Aperçu du début du texte

1 Introduction

Dans la seconde moitié du xxe siècle, les théories de la représentation iconique ont dévolu un rôle central à la notion de ressemblance, que ce soit pour en faire le point de départ nécessaire de toute théorie de la dépiction comme Monroe Beardsley [Beardsley 1958] ou bien pour critiquer la naïveté de ceux qui recourent à la notion de ressemblance pour définir la représentation [Goodman 1968].

En tant qu’images, une peinture comme une photographie sont susceptibles de ressembler à ce qu’elles représentent. Il semble donc légitime de s’interroger, à propos de l’une comme de l’autre, par-delà la différence des deux médiums, sur le rôle que joue la ressemblance dans la théorie de la dépiction. Or, force est de constater que la notion de ressemblance, même si elle est présente dans les textes de philosophie analytique portant sur la photographie, n’y joue pas le même rôle central que dans les théories de la dépiction (pour lesquelles la photographie n’est qu’un exemple d’im...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laure Blanc-Benon, « Dépiction et détection : quel rôle pour la notion de ressemblance dans les théories de la photographie ? », Philosophia Scientiæ [En ligne], 24-2 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 15 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/2341 ; DOI : https://doi.org/10.4000/philosophiascientiae.2341

Haut de page

Auteur

Laure Blanc-Benon

Sorbonne Université, EA 3552 Métaphysique : Histoires, transformations, actualité, Paris (France)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page