Navigation – Plan du site

AccueilNuméros9-2Independence and games

Résumés

La logique IF prétend constituer une alternative à la logique classique du premier ordre : en libéralisant les schémas de dépendance entre quantificateurs, elle mènerait à leur terme les idées sous-jacentes à la logique classique. Mais les jeux de Hintikka ne constituent pas la seule manière possible de fournir une sémantique pour l’indépendance : on pourrait au contraire vouloir le faire dans le cadre d’une sémantique récursive avec des quantificateurs de Henkin. Nous présentons ici quelques arguments techniques et philosophiques en faveur de IF, en montrant pourquoi son concept d’indépendance, élargi aux connecteurs, peut prétendre être pleinement général, et en montrant en quel sens la logique IF traite l’indépendance de manière analytique. Ce dernier point est réalisé à travers une explicitation du contenu épistémique de IF, sous la forme d’une traduction partielle dans la logique modale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Bonnay, « Independence and games »Philosophia Scientiæ, 9-2 | 2005, 295-304.

Référence électronique

Denis Bonnay, « Independence and games »Philosophia Scientiæ [En ligne], 9-2 | 2005, mis en ligne le 15 juin 2011, consulté le 14 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/547 ; DOI : https://doi.org/10.4000/philosophiascientiae.547

Haut de page

Auteur

Denis Bonnay

IHPST / University of Paris I (France)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Kimé
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search