Navigation – Plan du site

AccueilNuméros22Notes de lecture pour aujourd'huiUn excellent colloque universitai...

Notes de lecture pour aujourd'hui

Un excellent colloque universitaire en Allemagne

Jean-Pierre Cotten

Texte intégral

1(Avril 2015, publié en septembre 2016)

2À propos de : Martin Heideggers « Schwarze Hefte ». Eine philosophisch-politische Debatte. Herausgegeben von Marion Heinz und Sidonie Kellerer. Unter Mitwirkung von Tobias Bender. Suhrkamp, 1ère éd., 2016, « suhrkamp taschenbuch wissenschaft, 2178 », 445 p.

3La publication de trois volumes de “Schwarze Hefte (Cahiers noirs)” en février-mars 2014, complétée par un quatrième volume début 2015, a suscité de très nombreuses réactions (bibliographie accessible sur le site de I’Université, organisatrice du colloque, http://www.uni-siegen.de/​phil/​heidegger).

4Cette publication renouvelle la question, déjà longuement disputée, des rapports entre la pensée de Heidegger et l’histoire de son temps (en particulier, à l’époque du national-socialisme) : l’introduction présente le “nouveau débat autour de Heidegger” (pp. 9-30) et résume, efficacement, les diverses contributions (pp. 30-38).

5Ces communications sont regroupées en quatre parties : 1) Dasein(intraduisible), histoire de l’être et métapolitique ; Il) La métapolitique replacée dans son contexte. National-socialisme, racisme, antisémitisme ; Ill) La mise en scène de Heidegger par lui-même ; IV) Nouvelles approches pour un débat (déjà) ancien.

6Comment mettre en relation des termes, concepts, idées propres à la pensée de Heidegger, plus spécialement dans les années trente et dans les années de guerre, et des évènements historiques ? Ne font-ils que refléter, de façon sophistiquée, des positions politiques ? Ou bien pensée heideggerienne et évènements politiques se situent-ils dans deux mondes différents, les prises de position de Heidegger durant cette période étant simplement à mettre au compte de “dérapages” ? Ces deux types d’analyse paraissent trop simples aux participants à ce colloque, dans la diversité même de leurs positions théoriques.

7Commençons par la fin du volume : les parties Ill et IV apportent des éléments, d’une part, sur la stratégie, propre à Heidegger, dans sa volonté de ne publier qu’à titre posthume ces Cahiers noirs (Reinhard Mehring, pp. 291-309), sous une forme non systématique, quasi aphoristique (Daniela Helbig, pp. 310-325), engageant, ainsi, une auto-interprétation de son œuvre maîtresse, Être et temps (Gaëtan Pégny, pp. 326-346), d’autre part, pour esquisser une étude des répercussions de la publication de ces Cahiers (par ex., Anna Pia Ruoppo, ”Les Cahiers noirs et la nouvelle affaire Heidegger”, pp. 349-365).

8Mais c’est dans les parties 1 et 11 que se trouvent les analyses les plus riches et les plus complexes. Le titre même de ces deux parties montre qu’il s’agit d’articuler texte (philosophique, spéculatif) et contexte (historique).

9Soit le concept décisif de Machenschaft (domination manipulatrice) : il est propre, selon Heidegger, à penser dans son essence et sa totalité les “ temps modernes”, époque de l’”histoire de l’être” qui s’achève par la domination nihiliste d’une “technique planétaire” et permet, si l’on ose ainsi s’exprimer, de rendre compte de la fonction du ”judaïsme mondial (Weltjudentum)” et d’un national-socialisme dont on donnera une version “spirituelle”, fort éloignée de la réalité toute prosaïque du nazisme dans ses œuvres. Mais les caractères de cette Machenschaft sont imprégnés de thèmes bien concrets de l’idéologie nazie, d’autant plus que ce concept n’apparaît que dans les années trente (par ex., Hassan Givsan, ”Estre(Seyn) et pouvoir/force (Macht). L’estre comme domination manipulatrice. L’estre, la violence mythique”, pp. 78-99, Marion Heinz, ”Histoire de l’être et métapolitique”, pp. 122-143). De même, les occurrences de la notion de peuple (Volk), et plus précisément de peuple allemand (ainsi que l’évolution de la place et de la fonction du peuple allemand dans les écrits de Heidegger) conduisent à des analyses comparables (d’autant plus que Heidegger détruit le concept d’une universalité du genre humain et de l’égalité fondamentale entre tous les membres de cette espèce, cf. Livia Proietti, ”L’ontologie heideggerienne du Dasein et la destruction de l’égalité (Gleichheit)”, pp. 156-170).

10Ceci permet d’aborder la question, sur laquelle s’est souvent focalisée la grande presse : qu’en est-il de l’attitude de Heidegger touchant le racisme et l’antisémitisme ?

11Qu’il ne fait pas sienne une conception “biologique” de la race (propre à l’idéologie nazie) n’implique pas qu’il y ait une absence de toute référence à la race, à la condition, peut-être, de réinscrire les développements de Heidegger dans une tradition de pensée, dont il hérite et qu’il tourne en son contraire ou “subvertit” (Heidegger dans ses rapports avec les conceptions des peuples et des races propres à Kant ou Hegel, cf. Suzanne Lettow, “La politique heideggerienne du concept de race. Les Cahiers noirs replacés dans leur contexte”, pp. 234-250). Et cette conception bien particulière du “destin” du “peuple allemand” fournit un mode d’approche pour ses remarques sur les “ennemis” de ce “peuple allemand”, qui lui sont étrangers, n’ayant ni sol ni attaches, en un mot, sur ce que peut signifier “antisémitisme” appliqué à certains traits de la pensée de Heidegger, dans les années trente et au-delà (par ex., Dieter Thoma, “À quel point Heidegger était-il antisémite ?”, pp. 211-233).

12Ce ne sont là que quelques indications pour inviter à lire un ouvrage important qui offre des éléments d’un “débat philosophico-politique”, le tout est de bien interpréter le tiret entre ces deux adjectifs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Cotten, « Un excellent colloque universitaire en Allemagne »Philosophique [En ligne], 22 | 2019, mis en ligne le 28 juin 2021, consulté le 17 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/philosophique/1339 ; DOI : https://doi.org/10.4000/philosophique.1339

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Cotten

Université de Franche-Comté

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Franche-Comté

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search