Navigation – Plan du site

Guide des auteurs et code d’éthique et de bonnes pratiques

1. Guide des auteurs

Le Guide des auteurs et le Code d’éthique et de bonnes pratiques supportent les efforts combinés des auteurs, des éditeurs et des évaluateurs afin de produire une publication scientifique de manière responsable.

Tous les auteurs doivent connaître la politique éditoriale ainsi que le Code d’éthique et de bonnes pratiques.

Les directives pour la soumission d’articles et la préparation des articles se trouvent sur la page web : Consignes aux auteurs.

1.1 Honoraires ou frais pour les auteurs

Aucun frais n’est exigé pour le traitement des manuscrits et/ou la publication de documents.

Frais de publication : aucun.

Frais de soumission : aucun.

1.2 Évaluation par les pairs

Les auteurs sont tenus, pour tous les documents soumis, de participer à un processus d’évaluation par les pairs et de suivre les directives de publication.

Tous les auteurs sont tenus d’apporter les modifications demandées et de corriger les erreurs identifiées. Lorsque des changements sont demandés, les auteurs disposent d’un certain délai pour effectuer les modifications demandées. Dans chaque cas, les auteurs et les évaluateurs parviendront à une entente au sujet de la date limite de remise, en fonction de la nature et de la quantité des changements demandés.

1.3 Droit d’auteur, accès et licences

La propriété intellectuelle et les droits d’auteur sur le contenu original de toutes les contributions scientifiques restent la propriété des auteurs. Les auteurs accordent, en échange de la publication dans la revue PISTES, une licence exclusive de première publication donnant le droit de produire et de diffuser les contributions que ce soit collectivement avec d’autres articles ou individuellement, et sous toutes les formes médiatiques connues ou à venir.

En confirmant la publication en libre accès de leurs articles, les auteurs acceptent la licence internationale Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

1.4 Accès aux données de recherche

Les auteurs peuvent être invités à fournir les données de recherche sur lesquelles leur article est basé pour une révision éditoriale et/ou pour se conformer aux exigences de données ouvertes de la revue.

Les données de recherche sont les résultats d’observations ou d’expériences qui valident les résultats de la recherche. Les auteurs devraient être prêts à permettre l’accès à ces données, si possible. Les auteurs et les chercheurs sont priés de dépersonnaliser les données confidentielles et les renseignements personnels afin de permettre d’y avoir accès.

Lorsqu’ils soumettent un article, les auteurs sont encouragés à joindre une déclaration de données. Dans la déclaration, ils peuvent identifier les données qu’ils ont utilisées dans l’article et indiquer leur disponibilité, par exemple dans un référentiel de données. Les auteurs devraient être prêts à conserver les données de recherche pendant un nombre raisonnable d’années après leur publication.

1.5 Archivage

Les auteurs sont autorisés à auto-archiver les articles publiés dans OpenEdition Journals dans des dépôts institutionnels ou thématiques reconnus dans leur domaine.

2. Code d’éthique et de bonnes pratiques

Le Guide des auteurs et le Code d’éthique et de bonnes pratiques supportent les efforts combinés des auteurs, des éditeurs et des évaluateurs afin de produire une publication scientifique de manière responsable.

2.1 Publication responsable de la recherche : responsabilités des auteurs

Les recherches faisant l’objet d’articles doivent être menées de manière éthique et responsable et doivent respecter l’ensemble de la législation en vigueur, notamment le Code de la propriété intellectuelle, document du droit français créé par la loi no 92-597.

Les auteurs doivent connaître les formes de fraude scientifique et s’abstenir de commettre des fraudes et de violer l’éthique de la publication scientifique.

Vous trouverez ci-après une liste des meilleures pratiques éthiques et des types courants d’inconduite en s’inspirant de la publication du COPE intitulée : Responsible Research Publication : International Standards for Authors.

Les auteurs doivent présenter leurs résultats clairement, honnêtement et sans fabrication, falsification ou manipulation inappropriée des données. Les auteurs garantissent l’originalité de leur matériel telle que définie dans le Code de la propriété intellectuelle.

Les auteurs devraient s’efforcer de décrire leurs méthodes clairement et sans ambiguïté afin que leurs conclusions puissent être confirmées par d’autres.

Les auteurs doivent reconnaître les droits d’auteur et les collaborations de manière appropriée. Les auteurs doivent s’abstenir de déformer délibérément la relation d’un scientifique avec un ouvrage publié. Tous les auteurs doivent avoir contribué de façon importante à la recherche. Les collaborateurs qui ont apporté des contributions moins importantes à la recherche ou à la publication peuvent être reconnus, mais ne doivent pas être identifiés comme auteurs.

Les auteurs doivent informer la revue lorsqu’ils ont un conflit d’intérêts direct ou indirect avec les éditeurs ou les membres du comité éditorial ou du comité scientifique international.

Tous les auteurs doivent soumettre une liste de références et de soutien financier à leur recherche si le comité éditorial en fait la demande. Toutes les sources de financement de la recherche, y compris le soutien financier direct ou indirect, devraient être divulguées.

Aucune partie importante de l’article ne doit avoir été publiée antérieurement sous forme d’article ou de chapitre, ou être évaluée pour publication ailleurs.

Si les auteurs ont l’intention de reproduire leur article dans d’autres publications ou à toute autre fin et par quelque moyen que ce soit, ils doivent obtenir l’autorisation écrite du comité d’édition.

Les auteurs doivent s’abstenir de segmenter la recherche et ainsi transformer un article significatif en plusieurs articles différents. La segmentation est une tactique de publication frauduleuse connue en anglais sous l’expression salami slicing.

Les auteurs sont tenus, pour tous les documents soumis, de participer à un processus d’évaluation par les pairs et de suivre les directives de publication.

Pour plus d’informations, veuillez consulter les lignes directrices du COPE : Responsible Research Publication : International Standards for Authors. https://publicationethics.org/files/International %20standards_authors_for %20website_11_Nov_Nov_2011.pdf

2.2 Publication responsable de la recherche : responsabilités des éditeurs

2.2.1 Décision de publication

Cette revue met l’accent sur un processus d’évaluation par les pairs en double aveugle. Toutes les contributions seront initialement évaluées par l’éditeur en chef. L’éditeur en chef est le principal responsable de la sélection et du traitement des articles soumis à la revue. Il juge de leur pertinence relativement aux objectifs éditoriaux, de leur valeur et de leur publication. Chaque article jugé approprié est envoyé à deux pairs évaluateurs indépendants anonymes qui sont des experts dans leur domaine et qui sont capables d’évaluer les qualités spécifiques du travail. L’éditeur en chef est responsable de la décision finale concernant l’acceptation ou le rejet de l’article.

La décision de publier un article sera toujours établie en fonction de son importance pour les chercheurs, les praticiens et les lecteurs potentiels. Les éditeurs en chef devraient prendre des décisions impartiales et indépendantes de motifs commerciaux.

Les décisions et les actions de l’éditeur sont limitées par des exigences éthiques et juridiques telles que celles stipulées dans le Code d’éthique et de bonnes pratiques de PISTES et le Code de la propriété intellectuelle régissant la violation du droit d’auteur et le plagiat.

Les éditeurs qui prennent des décisions finales au sujet des manuscrits devraient se retirer des décisions éditoriales s’ils ont des conflits d’intérêts ou des relations qui posent des problèmes potentiels concernant les articles à l’étude. La responsabilité de la décision finale concernant la publication sera attribuée à un éditeur ou membre du comité d’édition qui n’a aucun conflit d’intérêts.

2.2.2 Conflit d’intérêts

Les éditeurs en chef, les membres du comité d’édition et du comité scientifique et les évaluateurs doivent se retirer du processus de sélection en cas de conflit d’intérêts concernant un ou plusieurs auteurs ou le contenu d’un manuscrit à évaluer.

La revue PISTES évitera tout conflit d’intérêt entre les auteurs, les évaluateurs et les membres du comité d’édition et du comité scientifique international.

2.2.3 Examen par les pairs

Chaque article soumis relève de la responsabilité d’un membre du comité éditorial, ou du comité scientifique international, qui s’engage à le faire évaluer de manière anonyme par deux pairs experts en la matière.

Les articles révisés sont traités confidentiellement par les membres du comité d’édition, les membres du comité scientifique international et les évaluateurs.

2.2.4 Identifier et prévenir les fraudes scientifiques et fautes professionnelles

En aucun cas, les membres du comité éditorial et du comité scientifique international ne doivent encourager une inconduite ou des mauvaises pratiques de quelque nature que ce soit ou permettre sciemment qu’une telle inconduite se produise.

Les membres du comité d’édition et du comité scientifique international s’efforceront de prévenir les fautes éthiques en informant les auteurs et les évaluateurs de la conduite éthique qui est exigée d’eux.

On demande aux membres du comité d’édition, du comité scientifique et aux évaluateurs d’être au courant de tous les types d’inconduite afin d’identifier les articles où il y a eu ou semble y avoir eu inconduite scientifique et de traiter les allégations en conséquence.

2.2.5 Directives en cas de rétractation ou de corrections

a. Responsabilités des éditeurs

En cas d’inconduite, réelle ou supposée, l’éditeur en chef de la revue est responsable de la résolution du problème. Il ou elle peut travailler en collaboration avec l’autre coéditeur, les membres du comité d’édition et du comité scientifique international, les pairs évaluateurs et les experts dans le domaine.

b. Documentation

Toutes les questions factuelles devraient être notées : qui, quoi, quand, où, comment, pourquoi.

Tous les documents importants ou pertinents doivent être conservés, en particulier le ou les articles concernés.

c. Procédure régulière avec les auteurs

L’éditeur de la revue doit contacter l’auteur ou la publication concernée, soit l’auteur qui travaille avec PISTES, soit une autre publication ou un autre auteur. L’auteur a ainsi la possibilité de répondre ou de commenter la plainte, l’allégation ou le différend.

d. Corrections appropriées

Le comité d’édition traite les différents cas en suivant les recommandations appropriées du COPE : les cas où il y a eu ou semble y avoir eu inconduite, ou dans le cas de corrections jugées nécessaires. On prendra grand soin de distinguer les cas d’erreur humaine honnête des cas d’intention délibérée de fraude.

PISTES prend comme modèle les recommandations suivantes du COPE :

  • Les éditeurs en chef devraient envisager de retirer une publication s’ils ont des preuves évidentes que les résultats ne sont pas fiables, soit en raison d’une inconduite (p. ex., fabrication de données) ou d’une erreur honnête (p. ex., erreur de calcul ou erreur expérimentale). La rétractation est également appropriée dans les cas de publication redondante, de plagiat et de recherche contraire à l’éthique.

  • Les éditeurs en chef devraient envisager d’exprimer leurs préoccupations si : 1) ils ont des raisons de croire qu’il y a eu inconduite en matière de recherche ou de publication de la part des auteurs, mais ils n’ont pas suffisamment de preuves à cet effet, 2) il y a des preuves que les conclusions ne sont pas fiables, mais l’institution des auteurs n’enquêtera pas sur l’affaire, 3) ils croient qu’une enquête sur l’inconduite présumée liée à la publication n’a pas été, ou ne serait pas, juste, impartiale ou concluante, 4) ou qu’une enquête est en cours, mais qu’un jugement ne sera pas disponible avant un certain temps.

  • Les éditeurs en chef devraient envisager de publier une demande de correction si une petite partie d’un article autrement fiable s’avère trompeuse (surtout à cause d’une erreur honnête), ou si la liste des auteurs/contributeurs est incorrecte (c.-à-d. qu’un auteur méritant a été omis ou qu’une personne qui ne répond pas aux critères de paternité a été incluse).

Source : COPE Retraction Guidelines, https://publicationethics.org/files/retraction %20guidelines.pdf

En résumé, le comité d’édition envisagera de retirer une publication en cas d’inconduite, d’émettre une expression de préoccupation en cas de preuve non concluante d’inconduite ou d’émettre une demande de correction d’un segment trompeur.

La revue PISTES a pris comme modèle les meilleures pratiques éthiques telles qu’elles figurent dans la publication responsable de recherche du COPE intitulée : Responsible Research Publication : International Standards for Editors, https://publicationethics.org/files/International %20standard_editors_for %20website_11_Nov_Nov_2011.pdf

2.2.6 Accès et conservation des données

Le cas échéant, les éditeurs encouragent les auteurs à partager les données à l’appui des publications de recherche. Les données de recherche font référence aux résultats d’observations ou d’expériences qui valident les résultats de la recherche. Les éditeurs encouragent les auteurs à indiquer la disponibilité de leurs données dans une déclaration de données jointe à l’article soumis. Avec l’énoncé des données, les auteurs peuvent être transparents au sujet des données qu’ils ont utilisées dans l’article.

2.3 Publication responsable de la recherche : responsabilités des évaluateurs

Tous les évaluateurs doivent connaître et garder à l’esprit la politique éditoriale et le Code d’éthique et de bonnes pratiques.

La revue exige que les évaluateurs potentiels possèdent une expertise scientifique ou une expérience de travail importante dans un domaine pertinent. Ils doivent avoir récemment effectué des travaux de recherches et/ou des travaux professionnels et avoir acquis une expertise reconnue par leurs pairs. Les évaluateurs potentiels devraient fournir des renseignements personnels et professionnels qui sont exacts et qui donnent une juste représentation de leur expertise.

De même, tous les évaluateurs doivent se retirer s’ils savent qu’ils ne sont pas qualifiés pour évaluer un manuscrit, s’ils estiment que leur évaluation du matériel ne sera pas objective ou s’ils savent qu’ils sont en conflit d’intérêts avec l’auteur ou le matériel à évaluer.

Les articles évalués sont traités confidentiellement par les évaluateurs et les membres du comité d’édition et du comité scientifique international.

Les évaluateurs doivent signaler au comité d’édition les travaux pertinents publiés qui n’ont pas encore été cités dans les documents examinés. Si nécessaire, l’éditeur pourra émettre une demande de correction à cet effet.

On demande aux évaluateurs d’identifier les articles où il y a eu ou semble y avoir eu inconduite scientifique et d’en informer le comité d’édition, qui traitera chaque cas en conséquence.

La revue PISTES a pris comme modèle les meilleures pratiques éthiques telles qu’elles figurent dans le document du COPE : Ethical Guidelines for Peer Reviewers, https://publicationethics.org/files/Ethical_Guidelines_For_Peer_Reviewers_2.pdf.

2.4 Droit d’auteur, originalité du contenu, plagiat et reproduction

La propriété intellectuelle et les droits d’auteur sur le contenu original de toutes les contributions scientifiques restent la propriété des auteurs. Les auteurs accordent, en échange de la publication dans la revue PISTES, une licence exclusive de première publication donnant à la revue le droit de produire et de diffuser les contributions que ce soit collectivement avec d’autres articles ou individuellement et sous toutes les formes médiatiques connues ou à venir.

Les auteurs garantissent l’originalité de leur matériel et ne publient aucun texte qui semblerait contrevenir, de quelque manière que ce soit, à la définition de l’originalité telle qu’elle est donnée dans le Code de la propriété intellectuelle.

Le plagiat et les déclarations fausses ou intentionnellement trompeuses constituent des comportements contraires à l’éthique de la publication scientifique ; en tant que tels, ils sont jugés inacceptables.

Aucune partie importante de l’article ne doit avoir été publiée antérieurement sous forme d’article ou de chapitre, ou être à l’étude pour publication ailleurs.

Si les auteurs ont l’intention de reproduire leur article dans d’autres publications ou à toute autre fin et par quelque moyen que ce soit, ils doivent obtenir l’autorisation écrite du comité d’édition.

La reproduction d’extraits de publications est possible à condition que les auteurs citent leur source et qu’ils aient obtenu l’autorisation explicite des titulaires de droits, laquelle autorisation ne doit pas être indûment refusée. Il faut mentionner le titre de l’article, la revue, l’auteur(s), la date et le lieu de publication. La revue se réserve le droit d’appliquer les droits de reproduction.

2.5 Accès, licences et archivage

Les articles sont publiés en libre accès. Aucun frais d’abonnement ou frais de paiement à la vue n’est exigé.

Tout le matériel publié par PISTES est mis à disposition sous les termes de la licence internationale Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Tout le contenu de la revue est archivé en plusieurs exemplaires par OpenEdition, un éditeur de livres et de revues en libre accès en ligne. Si PISTES cesse d’être publiée, OpenEdition maintiendra un accès gratuit et continuera à rendre toutes les archives disponibles en ligne.

2.6 Publications multiples, redondantes, simultanées ou répétées

Les auteurs ne doivent pas soumettre un article déjà publié ailleurs, ou un nouvel article fondé entièrement sur un travail déjà publié. De même, les auteurs ne doivent pas faire de soumissions multiples.

En outre, la revue se réserve le droit de publier des publications internes et des contributions scientifiques qui ont déjà été publiées et qui sont toujours d’actualité. Par exemple, certaines contributions scientifiques déjà publiées ont été republiées dans le cadre d’un accord entre la revue PISTES et la revue portugaise Laboreal. Les articles déjà publiés ont été traduits et sont parus dans la revue partenaire.

La reproduction intégrale d’articles de revues dans d’autres publications ou à toute autre fin et par quelque moyen que ce soit nécessite l’autorisation écrite de l’éditeur.

2.7 Conflit d’intérêts

Les membres du comité d’édition et les évaluateurs doivent se retirer en cas de conflit d’intérêts concernant un ou plusieurs auteurs ou le contenu d’un manuscrit à évaluer.

La revue PISTES doit éviter tout conflit d’intérêts entre les auteurs, les évaluateurs et les membres du comité de rédaction et du comité scientifique international.

La revue PISTES a pris pour modèle la liste du Journal of the American Medical Association (JAMA) Network dans laquelle se trouve des situations où les éditeurs en chef et les évaluateurs devraient se retirer de la prise de décision de publication.

  • Il existe un rapport hiérarchique direct entre l’auteur et l’évaluateur.

  • Il y a eu récemment une importante collaboration professionnelle entre un évaluateur et un auteur.

  • Un éditeur ou évaluateur est un collaborateur du projet soumis.

  • L’éditeur ou l’évaluateur a un intérêt financier dans une société ou une société concurrente ayant un intérêt financier relatif à la soumission.

  • Le rédacteur en chef ou l’évaluateur estime qu’il ne peut être objectif, que ce soit pour des raisons personnelles ou en raison d’un intérêt financier non couvert par les directives.

Source : JAMA Network. How Should Journals Handle the Conflict of Interest of Their Editors ? https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2623618

2.8 Politique de confidentialité

Les noms des auteurs, évaluateurs et collaborateurs, ainsi que les noms de leurs organisations et affiliations institutionnelles, que la revue peut enregistrer dans le cadre de ses activités, doivent demeurer confidentiels et ne doivent pas être utilisés à des fins commerciales ou publiques au-delà de la signature des articles publiés. Toutefois, ces renseignements peuvent parfois être exigés par les organismes subventionnaires gouvernementaux. L’anonymat de la sélection par les pairs est préservé lors de la transmission de ces informations. Une liste des noms des auteurs, des évaluateurs et des collaborateurs et des noms de leurs organisations et affiliations institutionnelles doit être envoyée sans liens explicites entre les personnes nommées.

La revue peut utiliser ces listes à ses propres fins de sollicitation d’articles, de collaboration ou d’autres contributions, notamment par le biais de courriels occasionnels. De même, il signalera les numéros à venir. Toute personne qui souhaite ne plus recevoir ces courriels peut simplement demander à être retirée de la liste.

  • Logo FQRSC – Fonds de recherche Société et culture Québec
  • Logo IRSST – Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
  • Logo SELF – Société d’ergonomie de langue française
  • OpenEdition Journals