Navigation – Plan du site

AccueilNouvelle série9.2The collective burials of Provenc...

The collective burials of Provence in the long term

Permanence and evolution of the architectures and the funerary practices—abridged version
Gérard Sauzade
p. 137-163
Cet article est une traduction de :
Les sépultures collectives provençales dans le temps long [fr]

Résumés

Les cavités naturelles, les dolmens et les hypogées constituent les trois principales catégories de tombes abritant des sépultures collectives. Le choix de cavités naturelles à espace restreint découle des règles de gestion des morts qui prévalent également dans les dolmens et dans la plupart des hypogées. Certains caractères originaux des dolmens provençaux, le même mobilier qu’ils partagent avec les autres types de tombe et leur diffusion limitée à certains territoires, plaident en faveur de la réalisation de ces tombes par les populations locales sous l’influence d’une idéologie exogène. Le nombre important d’individus déposés dans les hypogées, l’intégralité préservée des squelettes et un mobilier très abondant, distinguent certaines de ces tombes des autres catégories et amène à penser à une gestion où l’attention est davantage portée à l’individu qu’au groupe.

Appréhender les multiples facettes du fonctionnement des sépultures collectives dans le temps n’est pas une tâche aisée. Il faut avoir à sa disposition un panel d’exemples de sites funéraires issues de fouilles méthodiques et bien documentées pour tenter une approche rationnelle des pratiques funéraires. La Provence bénéficie de quelques cas récents ou assez récents de fouilles de sépultures collectives tant en abri, qu’en hypogée ou en dolmen, utilisées à différentes périodes du Néolithique. Ils ont livré un ensemble d’informations permettant de cerner certains aspects des systèmes de gestion sépulcraux. C’est ainsi que bénéficiant de datations radiocarbone récentes il a pu être identifié dans des sépultures de périodes différentes des caractères permanents liés à la structuration de l’espace et à la codification de certaines règles de fonctionnement, des variantes à ces règles et à leur relâchement dans la phase récente du Néolithique final. À la fin de cette période également, les espaces encore plus restreints que présentent les nouvelles formes d’architectures tendent à une gestion réduite du nombre des inhumés. L’architecture non structurée des tumulus provençaux représente l’ultime évolution des tombes bâties. Ces sépultures ne semblent plus conçues pour recevoir plusieurs individus mais pour un seul, même si par la suite, bien souvent, d’autres individus y ont été inhumés.

Haut de page

Notes de la rédaction

This article is not quite a translation but rather a long summary of the French article “Les sépultures collectives provençales dans le temps long. Permanence et évolution des architectures et des pratiques funéraires”. Translate by K. Mazurié de Keroualin (www.linarkeo.fr).
Reçu / Received 01-04-2021 ; Version révisée reçue / Received in revised form 30-09-2021 ; Accepté / Accepted 04-10-2021 ; En ligne / Online 07-12-2021

Texte intégral

1Between 3400 and 2000 BCE the Final Neolithic marks the full development of collective burials in Southern France. This practice lasted up to the Early Bronze Age at about 1800/1700 BCE as is shown by studies of grave goods and of counts of bone remains carried out in tombs in Provence (Sauzade & Schmitt 2020, annexes).

2Two large categories of collective burials can be identified in Provence during the Final Neolithic which lasted up to the Early Bronze Age: stone-built tombs (dolmen, cist, tumulus and graves surrounded with stone blocks mainly) or tombs dug into the ground (hypogea) and natural cavities such as caves, shelters or avens. However, it should be noted that these tombs very often exhibit hybrid features to a greater or lesser extent. Cavities have of course dry stone walls enclosing largely open shelters and slabs positioned to cover artificial cavities, for example the hypogea of Fontvieille. Nonetheless, less attention is paid to the erection of numerous megalithic constructions in pits that were previously dug into the ground at varying depths. The most representative example among these monuments is the Coutignargues dolmen at Fontvieille (Sauzade 1990a). And, as a really marginal phenomenon, several cases of tombs built with stone blocks enclosing an open space in the bedrock were recorded in the Alpes-Maritimes department such as grave 2 surrounded with stone blocks from Canaux in Andon (Bottin 1897).

3Many specialists agree that the study of collective burials is complex in that numerous parameters have to be taken into account. Disentangling these is a big challenge. In addition to a variety of supposedly contemporaneous practices there is a real difficulty in establishing the dating of these practices. The definition of a collective burial implying successive and not simultaneous deposits (plural tomb) is used by prehistorians who aim to draw up classifications.

4The region under study covers 31,400 km2. The distribution map reveals several types of collective burials that show a great disparity (fig. 1). The map shows gaps, areas with diffuse distribution, some areas of concentrations, exclusive areas of distinct categories of tombs, areas of interference wherein different types of burials coexist and also the sporadic or very localised presence of distinct funerary architectures such as tumuli, cists and the graves surrounded with stone blocks.

1. Distribution map of caves, dolmens and hypogeum in Provence.

1. Distribution map of caves, dolmens and hypogeum in Provence.

B. Bizot.

5Areas in which collective burials could be observed differ from those in which dolmens and caves located near to several limestone massifs coexist. In the sector of Les Alpilles the hypogea (Cazalis de Fondouce 1873, 1878) and the dolmens of Fontvieille (Sauzade 1998) are located only a few kilometres away from the sepulchral caves of Saint-Rémy-de-Provence (Rolland 1933, 1938). The same applies to the situation in the Luberon, where the dolmens of L’Ubac at Goult (Bizot, Sauzade 2015) and of La Pichone at Ménerbes occur next to the collective sepulchral caves of Robion (Sauzade 1983). The distance that separates caves, dolmens and other monuments in the Alpes-Maritimes in some cases does not exceed several hundred metres. This is also the case for the sepulchral caves of Ibis, Aigle (Goby 1907) and Les Perles (Sauzade 1998) which open in the Baou des Blancs cliff at Vence and for the Les Blaquières dolmen as well as the tumulus of Plan des Noves located on the upper plateau (Sauzade 1998, Muller & Sauzade 1996).

6Yet no radiocarbon dating has been performed in order to establish relative contemporaneity between these various categories of burials except the dating of the dolmens of Coutignargues and L’Ubac. Their dating is based exclusively on the study of the grave goods (Sauzade 2011, Sauzade et al. 2018). In any case, most of these tombs were in use over long periods of time that necessarily overlapped at a distinct point in time. As regards the anteriority of one type compared to the other, the radiocarbon dates, even those produced recently do not make it possible to clarify this matter given their inaccuracy margins.

7Megalithism in Provence is part of the large family of passage graves distributed over the Petits Causses in Languedoc and Provence. The entrances to these graves are mainly oriented to the west or the south-west. Their architectural characteristics make it possible to assign the monuments of Provence to the group of dolmens of Lower Languedoc, which are also present in Languedoc and which differ from the other types of megalithic architectures in Languedoc and the Causses. Distinct architectural characteristics within this group make it possible to define the Provence dolmens although they are in a minority as an original separate group. Several elements related to their architectural type, to grave goods common to all the categories of collective burials in Provence, to the types of spread of this megalithism across the territories and its coexistence with sepulchral caves in some cases support the hypothesis that these tombs were built by local populations based on an ideology originating from outside Provence. The absence of this type of burial architecture in distinct sectors in Provence is primarily due to the fact that this movement did not have the impact necessary to become established everywhere among the autochthonous groups.

8The possibility of digging artificial caves in soft limestone formations explains the presence of hypogea of the Vaucluse and Drôme type. The map shows the isolation of these tombs in this sector located in the north-western part of Vaucluse. The very large number of individuals buried in these tombs, sometimes exceeding 300 corpses, makes it possible to distinguish these from the other types. The complete skeletons, preserved in many cases as well as the abundant grave goods that are also present support the argument that the identity of the deceased was maintained. This is contrary to what occurs in the management systems common to the other categories of collective burials the main aim of which is to extend the life of the grave structure. Although the grave goods seem to have more individual assignments in the hypogea, their characteristics are common to all these types of graves.

9The documentation yields little information as regards the morphology of the natural caves chosen for their characteristics given their small surface, the practice of cremation, the clustering of skulls and the internal features in distinct dolmens and caves. Several examples provide more detailed information with regard to the burial practices that range from rather simple processes to more sophisticated and more complex systems among which different phases of management of the burial deposits in a closed space can be identified.

10The collective style of inhumation was used for over one and a half millennia. Thanks to the dating of the tombs based on the grave goods and the method of radiocarbon dating, it was possible to establish a periodisation of the occupations in distinct collective burials. In this way it was possible to identify different management modalities in collective burials: varying management in tombs dated to the early periods of the Late/Final Neolithic, maintenance or deterioration of the traditional types of management in the burials dated to the end of the Late/Final Neolithic.

11By the end of the period megalithic constructions were probably still built in the southern Alps in order to receive collective burials as well as in the Alpes-Maritimes department to host multiple or individual deposits. During the same period new architectural types emerge locally such as graves surrounded by stone blocks or cists which are probably intended for a smaller number of individuals because of their limited space. Among these new categories of tombs the tumuli – although not very numerous during the Late/Final Neolithic 3 and the Early Bronze Age – occupy a particular place in that their unstructured (or only slightly structured) architecture seems to be conceived for a single individual even if other burial deposits were added later. These new architectures mark the end of the evolution of collective burial structures in Provence and also the foundations of a generalised return to single grave deposits.

Haut de page

Bibliographie

Arnal 1963, ARNAL J., Les dolmens du département de l'Hérault, Paris, Presses universitaires de France, 1963, 239 p. (Préhistoire ; 15).

de Beaulieu 2013, BEAULIEU J.-L. de, Les séquences des Frignants, d’Augery et du Pont Noir, in: Encyclopédie de la Camargue, Blondel J., Barruol G., Vianet R. (dir.), Paris, Buchet-Chastel, 2013, p. 69-70.

Bizot et al. 2004, BIZOT B., MICHEL J., SAUZADE G., Dépôts funéraires et sédimentation dans le dolmen de l'Ubac à Goult, in: Vaucluse préhistorique : le territoire, les hommes, les cultures et les sites, Buisson-Catil J., Guilcher A., Hussy C. et al. (dir.), Le Pontet, Barthélémy, 2004, p. 238-244.

Bizot & Sauzade 2015, BIZOT B., SAUZADE G. Eds., Le dolmen de l’Ubac à Goult (Vaucluse) : archéologie, environnement et évolution des gestes funéraires dans un contexte stratifié, Paris, Société préhistorique française, 2015, 248 p. (Mémoire de la Société préhistorique française ; 61).

Bizot & Sauzade 2016, BIZOT B., SAUZADE G., Éléments sur l'utilisation de l'espace dans la chambre funéraire du dolmen de l'Ubac à Goult (Vaucluse, France) = Elements on the use of the area in the funeral chamber of the Ubac dolmen in Goult (Vaucluse, France), in: Fonctions, utilisations et représentations de l’espace dans les sépultures monumentales du Néolithique européen, Robin G., Bailly M., D'Anna A. et al. (dir.), Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2016, p. 17-34 (Préhistoires de la Méditerranée).

Blanc 1873, BLANC E., Mémoire sur un tumulus de l’âge du Bronze : situé aux plans de Nôve (près Vence), Mémoire de la Société des Sciences Naturelles des Lettres et des Beaux-Arts de Cannes et de l’Arrondissement de Grasse, 1873, 3, p. 268-292.

Blin & Chambon 2013, BLIN A., CHAMBON P., Du cadavre à l'oubli : désindividualisation et déshumanisation des restes dans les sépultures collectives néolithiques, Nouvelles de l'Archéologie, 2013, 132 "Une archéologie des temps funéraires ? Hommage à Jean Leclerc", p. 65-70.

Borréani & Berre 2009, BORRÉANI M., BERRE M. Eds., Chemin Féraud, Saint-Maximin, Toulon / Aix-en-Provence, Service départemental du Var / Service régional de l'archéologie, 2009, 38 p. (Rapport de diagnostic archéologique).

Bottin 1886, BOTTIN C., Mémoire sur dix tombes de l'époque préhistorique à Saint Vallier, Annales de la Société des Lettres, Sciences et Arts des Alpes-Maritimes, 1886, 10, p. 426-442.

Bottin 1896, BOTTIN C., Sépultures sous tumulus à Canneaux, Andon, (Alpes-Maritimes), Revue mensuelle de l'Ecole d'Anthropologie de Paris, 1896, 7, p. 223-225.

Boulestin 2019, BOULESTIN B., Faut-il en finir avec la sépulture collective (et sinon qu'en faire) ?, Bulletin de la Société préhistorique française, 2019, 116, 4, p. 705-723.

Bouville & Müller 1987, BOUVILLE C.P., MÜLLER A., Valensole, hypogée du Val de Fer, Notes d’information et de liaison, 1987, 4, p. 24-25.

Calvet 1969, CALVET A., Les abris sous roche de Saint-Mitre à Reillanne (Basses-Alpes), Manosque, Maison des Jeunes et de la Culture de Manosque / Groupe d’Archéologie préhistorique, 1969, 113 p.

Catelan & Catelan 1915, CATELAN A., CATELAN L., Cimetière énéolithique du Perpétairi à Mollans (Drôme), in: Association Française pour l'Avancement des Sciences. Compte rendu de la 43ème session, Le Havre 1914, Paris, Au secrétariat de l'association, 1915, p. 673-676.

Catelan & Catelan 1920, CATELAN A., CATELAN L., La grotte sépulcrale de Cost aux Buis-les-Baronnies, Bulletin de la Société départementale d’Archéologie et de Statistique de la Drôme, 1920, 47, p. 276-278.

Cauliez 2011, CAULIEZ J., Restitution des aires culturelles au Néolithique final dans le sud-est de la France. Dynamiques de formation et d'évolution de styles céramiques, Gallia Préhistoire, 2011, 53, p. 85-202.

Cazalis de Fondouce 1873, CAZALIS DE FONDOUCE P., Les temps préhistoriques dans le Sud-est de la France : allées couvertes de la Provence (premier mémoire), Montpellier, Académie des sciences et lettres de Montpellier, 1873, 32 p. (Mémoires de la Section des lettres ; 8).

Cazalis de Fondouce 1878, CAZALIS DE FONDOUCE P., Les temps préhistoriques dans le Sud-est de la France : allées couvertes de la Provence (second mémoire), Paris / Montpellier, A. Delaye / Académie des sciences et lettres de Montpellier, 1878, 78 p.

Chambon 2000, CHAMBON P., Les pratiques funéraires dans les tombes collectives de la France néolithique, Bulletin de la Société préhistorique française, 2000, 97, 2, p. 265-274.

Chambon 2003, CHAMBON P., Les morts dans les sépultures collectives néolithiques en France : du cadavre aux restes ultimes, Paris, Editions du CNRS, 2003, 395 p. (Gallia Préhistoire. Supplément ; 35).

Chambon 2008, CHAMBON P., Les rangements dans les sépultures collectives néolithiques, une utopie archéologique ?, in: Archéologies de Provence et d'ailleurs : mélanges offerts à Gaëtan Congès et Gérard Sauzade, Brochier J.É., Guilcher A., Pagni M. (dir.), Aix-en-Provence, Association Provence Archéologie, 2008, p. 87-94 (Bulletin archéologique de Provence - Supplément ; 5).

Chevalier 1984, CHEVALIER Y., L'architecture des dolmens entre Languedoc et Centre-Ouest de la France, Bonn, Habelt, 1984, 287 p. (Saarbrücker Beiträge zur Altertumskunde ; 44).

Colomer 1979, COLOMER A., Les Grottes sépulcrales artificielles en Languedoc oriental, Toulouse, Ecole des Hautes Études en Sciences sociales, 1979, 117 p. (Archives d'Ecologie préhistorique ; 4).

Cotte 1924, COTTE V., Documents sur la préhistoire de Provence. Quatrième partie : sépultures et monuments mégalithiques des âges de la pierre polie, du Bronze et du Fer, Aix-en-Provence, Dragon, 1924, 170 p.

Courtin 1961, COURTIN J., La sépulture chalcolithique du Perpétairi à Mollans (Drôme), Gallia Préhistoire, 1961, 4, p. 192-205.

Courtin & Puech 1961, COURTIN J., PUECH H., Une nouvelle grotte sépulcrale : l'Aven de Gage, à Allauch (Bouches-du-Rhône), Gallia Préhistoire, 1961, 3, p. 150-160.

Courtin 1962, COURTIN J., Les dolmens à couloir de Provence orientale, L'Anthropologie (Paris), 1962, 66, 3-4, p. 269-278.

Courtin 1974, COURTIN J., Le Néolithique de la Provence, Paris, Société préhistorique française, 1974, 360 p. (Mémoire ; 11).

D'Anna 1995, D'ANNA A., La fin du Néolithique dans le sud-est de la France, in: L'Homme méditerranéen, Chenorkian R. (dir.), Aix-en-Provence, Université de Provence, 1995, p. 299-334.

Desor 1882, DESOR E., La caverne à ossements de Peyménade, Annales de la Société des Lettres, Sciences et Arts des Alpes-Maritimes, 1882, 8, p. 81-.

Devriendt 2004, DEVRIENDT W., Les hypogées vauclusiens : vers une meilleure connaissance de la population du Néolithique final, in: Vaucluse préhistorique : le territoire, les hommes, les cultures et les sites, Buisson-Catil J., Guilcher A., Hussy C. et al. (dir.), Le Pontet, Barthélémy, 2004, p. 245-250 (Ministère de la Culture et de la Communication / Direction régionale des Affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Devriendt et al. 2005, DEVRIENDT W., SAUZADE G., ARDAGNA Y., THOMANN A., ADALIAN P., SIGNOLI M., Étude anthropologique d'une sépulture collective du Néolithique final et de l'Age du bronze : la Baume Obscure (Tourettes-sur-Loup, Alpes-Maritimes), in: L'homme et ses images : mesures, représentations, constructions : actes du XXVème Colloque du GALF, Marseille 2001, Ardagna Y., Boëtsch G., Dutour O. et al. (dir.), Marseille, Centre national de la recherche scientifique (France). Unité mixte de recherche 6578, 2005, p. 339-344.

Duday 1987, DUDAY H., Organisation et fonctionnement d'une sépulture collective néolithique. L'aven de la Boucle à Corconne (Gard), in: Anthropologie physique et archéologie, Duday H., Masset C. (dir.), Paris, Cnrs, 1987, p. 89-104 (Actes du Colloque de Toulouse, novembre 1982).

Gagnière & Germand 1942, GAGNIÈRE S., GERMAND L., La grotte sépulcrale de la Lave à Saint-Saturnin- d’Apt (Vaucluse), Cahiers de pratique médico-chirurgicale, 1942, 15, p. 1-40.

Gatto 2007, GATTO E., La crémation parmi les pratiques funéraires du Néolithique récent-final en France : méthodes d'étude et analyse de sites, Bulletins et Mémoires de la Société d'Anthropologie de Paris, 2007, 19, 3-4, p. 195-220.

Goby 1906, GOBY P., Nouvelles recherches sur la grotte sépulcrale préhistorique du Pilon-de-Magagnosc, près Grasse (Alpes-Maritimes), in: Association Française pour l'Avancement des Sciences. Compte rendu de la 34ème session, Cherbourg 1905, Paris, Au secrétariat de l'association, 1906, p. 682-686.

Goby 1907, GOBY P., Sur deux grottes sépulcrales préhistoriques des environs de Vence (Alpes-Maritimes), in: Congrès international d' anthropologie et d' archéologie préhistoriques : compte rendu de la treizième session , Monaco 1906, Monaco, Imprimerie de Monaco, 1907, p. 165-172.

Hasler et al. 1998, HASLER A., CHEVILLOT P., COLLET H., DURAND C., RENAULT S., RICHIER A., La nécropole tumulaire néolithique de Château Blanc (Ventabren, Bouches-du-Rhône), in: Production et identité culturelle, D'Anna A., Binder D. (dir.), Antibes, APDCA, 1998, p. 403-414 (Rencontres méridionales de Préhistoire récente ; 2).

Hasler et al. 2002, HASLER A., COLLET H., DURAND C., CHEVILLOT P., RENAULT S., RICHIER A., Fiche n° 22 - Ventabren - Château Blanc. Une nécropole tumulaire néolithique, in: Archéologie du TGV Méditerranée : fiches de synthèse - Tome 1 - La préhistoire, Lattes, Association pour la recherche archéologique en Languedoc oriental, 2002, p. 227-238 (Monographies d'archéologie méditerranéenne ; 8).

Jorda 1991, JORDA M., Un milieu naturel montagnard et des hommes : lectures du paysage haut-alpin, in: Archéologie dans les Hautes-Alpes, Barruol A. (dir.), Gap, Louis Jean, 1991, p. 33-52.

Leclerc 1985, LECLERC J., Les monuments mégalithiques d’Europe : rentabilité et gigantisme, Communications : Ecole des hautes études en sciences sociales - Centre d'études transdisciplinaires (sociologie, anthropologie, politique), 1985, 42, p. 13-26.

Leclerc & Tarrête 1988, LECLERC J., TARRÊTE J., Sépulture, in: Dictionnaire de la Préhistoire, Leroi-Gourhan A. (dir.), Paris, Presses Universitaires de France, 1988, p. 963-964.

Leclerc 1997, LECLERC J., Analyse spatiale des sites funéraires néolithiques, in: Espaces physiques, espaces sociaux dans l'analyse interne des sites du Néolithique à l'Age du fer, Auxiette G., Hachem L., Robert B. (dir.), Paris, Comité des Travaux historiques et scientifiques - Section de Préhistoire et de Protohistoire, 1997, p. 397-406 (Actes du Colloque "L'analyse spatiale des sites du Néolithique à l'Age du fer").

Leclerc 1999, LECLERC J., Un phénomène associé au mégalithisme : les sépultures collectives, in: Mégalithismes de l'Atlantique à l'Ethiopie, Guilaine J. (dir.), Paris, Errance, 1999, p. 23-40 (Collection des Hespérides).

Lemercier 2004, LEMERCIER O., Les Campaniformes dans le Sud-Est de la France, Lattes, Association pour la recherche archéologique en Languedoc oriental, 2004, 515 p. (Monographies d'archéologie méditerranéenne ; 18).

Lemercier 2010, LEMERCIER O., Les Juilléras (Mondragon, Vaucluse) au quatrième millénaire, in: 4e millénaire : la transition du Néolithique moyen au Néolithique final dans le Sud-Est de la France et les régions voisines, Lemercier O., Furestier R., Blaise E. (dir.), Lattes, Association pour le Développement de l'Archéologie en Languedoc-Roussillon, 2010, p. 115-126 (Monographies d'Archéologie méditerranéenne ; 27).

Lemercier et al. 2011, LEMERCIER O., FURESTIER R., MÜLLER A., BLAISE E., BOUVILLE C.P., CONVERTINI F., La sépulture individuelle campaniforme de La Fare, Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence), in: Les sépultures individuelles campaniformes en France, Salanova L., Tchérémissinoff Y. (dir.), Paris, CNRS Editions, 2011, p. 145-159 (Gallia Préhistoire. Supplément ; 41).

Mahieu 1984, MAHIEU E., Étude anthropologique d’un hypogée vauclusien chalcolithique, Université de Reims-Champagne-Ardenne, 1984, Thèse de doctorat : Anthropologie, 2 vol., 310 p.

Mahieu 1989, MAHIEU E., L'Hypogée des Boileau, Sarrians (Vaucluse), Marseille, E.P.A., 1989, 20 p. (Études et prospectives archéologiques).

Mahieu 2000, MAHIEU E., L'hypogée des Boileau (Vaucluse, France). Organisation, fonctionnement, comparaisons, in: L'ipogeismo nel Mediterraneo : origini, sviluppo, quadri culturali, Melis M.G. (dir.), Sassari, Università degli Studi - Facoltà di Lettere e Filosofia, 2000, p. 591-606.

Michel 2008, MICHEL J., Le dolmen de Villevieille à Demandolx (Alpes-de-Haute-Provence) : gestion d’une sépulture collective néolithique, in: Archéologies de Provence et d'ailleurs : mélanges offerts à Gaëtan Congès et Gérard Sauzade, Brochier J.É., Guilcher A., Pagni M. (dir.), Aix-en-Provence, Association Provence Archéologie, 2008, p. 187-204 (Bulletin archéologique de Provence - Supplément ; 5).

Mocci et al. 2013, MOCCI F., TALON B., TZORTZIS S., WALSH K., DEFRASNE C., DUMAS V., Sauvage, le paysage ?, in: Parc national des Ecrins : des natures et des hommes, Musée dauphinois (Grenoble) (dir.), Grenoble, Glénat, 2013, p. 48-51 (L'Alpe ; 61).

Müller & Sauzade 1996, MÜLLER A., SAUZADE G. Eds., Sauvetage urgent : dolmen des Blaquières, Vence, Alpes-Maritimes, s.l., s.n., 1996, 9 p. (Rapport de fouilles de sauvetage).

Muret 2005, MURET A. Ed., Le gisement archéologique du Col des Tourettes à Montmorin (Hautes-Alpes), Theix, Actilia Multimédia, 2005, 159 p.

Nicolas 1887, NICOLAS H., Recherches préhistoriques faites aux environs d’Avignon, in: Association Française pour l'Avancement des Sciences. Compte rendu de la 15ème session, Nancy 1886, Paris, Au secrétariat de l'association, 1887, p. 660-663.

Pellissier et al. 2008, PELLISSIER M., ALIX P., BIZOT B., BOUCETTA S., FOREST V., GASSIN B., GEORGES K., GILABERT C., GRATUZE B., LAZARD N., LÉA V., LEPÈRE C., MARTIN S., VERDIN P. Eds., Les Terres Longues à Trets (Bouches-du-Rhône), Aix-en-Provence, INRAP / Service régional de l'archéologie, 2008, 162 p. (Rapport final d’opération - fouilles préventive).

Remicourt et al. 2014, REMICOURT M., ANDRIEU-PONEL V., AUDIBERT C., BARADAT A., BATTENTIER J., BLAISE E., BONNARDIN S., CAVERNE J.-B., FERNANDES P., FURESTIER R., GIRARD B., LACHENAL T., LEPÈRE C., LOCATELLI C., MARTIN L., PARISOT N., PONEL P., POUSSET D., RUÉ M., SCHMITT A., SÉNÉPART I., THIRAULT E., Les occupations pré- et protohistoriques du Clos de Roque à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans le Var, in: Chronologie de la préhistoire récente dans le sud de la France : acquis 1992-2012 - actualité de la recherche : actes des 10e Rencontres méridionales de Préhistoire récente, Porticcio (20) - 18 au 20 octobre 2012, Sénépart I., Leandri F., Cauliez J. et al. (dir.), Toulouse, Archives d'Ecologie préhistorique, 2014, p. 523-548.

Rolland 1933, ROLLAND H., Grottes sépulcrales des Alpilles à Saint-Rémy, Bulletin de la Société préhistorique française, 1933, 30, 6, p. 358-375.

Rolland 1938, ROLLAND H., Ossuaire de Romanin Saint-Rémy, Bulletin de la Société préhistorique française, 1938, 35, 12, p. 470-479.

Roudil & Bérard 1981, ROUDIL O., BÉRARD G., Les Sépultures mégalithiques du Var, Marseille / Paris, Centre régional de Publications / Centre national de la Recherche scientifique, 1981, 222 p.

Sargiano et al. 2010, SARGIANO J.-P., D'ANNA A., BRESSY C., CAULIEZ J., PELLISSIER M., PLISSON H., RENAULT S., RICHIER A., SIVAN O., CHAPON P., Les Arnajons (Le-Puy-Sainte-Réparade, Bouches-du-Rhône) : un nouveau dolmen dans le Sud-Est de la France = Les Arnajons (Le-Puy-Sainte-Réparade, Bouches-du-Rhône): a new long chambered tomb of south-east France, Préhistoires méditerranéennes, 2010, 1, p. 119-153.

Sauzade 1975, SAUZADE G., Le dolmen de Peicervier à Lorgues (Var) et les poignards à soie courte en silex poli du Midi de la France, Bulletin du Museum d'Histoire naturelle de Marseille, 1975, 35, p. 241-257.

Sauzade & Duday 1976, SAUZADE G., DUDAY H., L'abri de la Madeleine (Bédoin, Vaucluse), Bulletin du Musée d'Anthropologie préhistorique de Monaco, 1976, 20, p. 97-123.

Sauzade et al. 1977, SAUZADE G., COURTIN J., CHABAUD G., Le dolmen I de San-Sébastien, communes de Plan-de-la-Tour, Sainte-Maxime (Var), in: Congrès préhistorique de France. Compte Rendu de la 20ème session, Provence 1974, Paris, Société préhistorique française, 1977, p. 581-594.

Sauzade 1979, SAUZADE G., Les deux tombes du Prignon et les dolmens de Saint-Cézaire (A.M.), Bulletin archéologique de Provence, 1979, 4, 4, p. 15-34.

Sauzade et al. 1982, SAUZADE G., GELY B., HELMER D., La grotte sépulcrale du Plan des Vaches à Gémenos (Bouches-du-Rhône), Bulletin du Museum d'Histoire naturelle de Marseille, 1982, 42, p. 83-87.

Sauzade 1983, SAUZADE G., Les Sépultures du Vaucluse, du Néolithique à l'Age du Bronze, Paris, Laboratoire de Paléontologie humaine et de Préhistoire - Institutut de Paléontologie humaine, 1983, 251 p. (Études quaternaires ; 6).

Sauzade & Duday 1983, SAUZADE G., DUDAY H., L’abri de Sanguinouse, tombe collective du Chalcolithique ancien (commune de La Roque-sur-Pernes, Vaucluse), Congrès préhistorique de France. Compte Rendu de la 21ème session, Montauban-Cahors 1979, 1983, 2, p. 280-297.

Sauzade et al. 1987, SAUZADE G., COURTIN J., MAHIEU E., Le dolmen II de San Sébastien, communes de Plan-de-la-Tour et Ste-Maxime (Var) : réflexions sur les pratiques de l'inhumation dans les sépultures collectives provençales, Gallia Préhistoire, 1987, 30, p. 119-148.

Sauzade et al. 1988, SAUZADE G., COURTIN J., CHABAUD G., Le dolmen de la Haute Suane, (Grimaud-Sainte-Maxime) et la tombe circulaire en blocs de l’Amourié (Grimaud), Bulletin de la Société préhistorique française, 1988, 85, 5, p. 148-159.

Sauzade 1989, SAUZADE G., Le dolmen Gauttobry, commune de La Londe-Les-Maures, (Var), Bulletin archéologique de Provence, 1989, 18, p. 17-25.

Sauzade et al. 1990, SAUZADE G., CARRY A., CHAMBERT A., Un nouveau faciès du Néolithique final provençal : le groupe de Fraischamp : l’habitat de la Clairière à La Roque-sur-Pernes (Vaucluse), Gallia Préhistoire, 1990, 32, p. 151-178.

Sauzade 1990a, SAUZADE G., Les dolmens de Provence occidentale et la place de Fontvieille dans l’architecture mégalithique méridionale, in: Autour de Jean Arnal, Guilaine J., Gutherz X. (dir.), Montpellier, Recherches sur les premières communautés paysannes en Méditerranée occidentale / Laboratoire de paléobotanique - U.S.T.L., 1990a, p. 305-344.

Sauzade 1990b, SAUZADE G., Le dolmen de Villevieille à Demandolx, Alpes-de-Haute-Provence, in: Mégalithisme et société : table ronde CNRS des Sables d'Olonne (Vendée), 2-4 novembre 1987, Joussaume R. (dir.), La Roche-sur-Yon, Groupe vendéen d'études préhistoriques, 1990b, p. 68-69.

Sauzade 1991, SAUZADE G., Le mégalithisme dans les Alpes, in: Archéologie dans les Hautes-Alpes, Barruol A. (dir.), Gap, Louis Jean, 1991, p. 93-102.

Sauzade 1998, SAUZADE G., Les sépultures collectives provençales, in: La France des dolmens et des sépultures collectives (4500 - 2000 avant J.C.). Bilans documentaires régionaux, Soulier P. (dir.), Paris, Errance, 1998, p. 291-328 (Archéologie aujourd'hui).

Sauzade et al. 2003, SAUZADE G., BUISSON-CATIL J., BIZOT B., Le dolmen de l'Ubac et son environnement immédiat (Goult, Vaucluse), in: Temps et espaces culturels : du 6ème au 2ème millénaire en France du Sud, Gascó J., Gutherz X., Labriffe P.-A. de (dir.), Lattes, A.D.A.L., 2003, p. 335-346 (Monographies d'Archéologie méditerranéenne ; 15 / Rencontres méridionales de Préhistoire récente ; 4).

Sauzade 2011, SAUZADE G., Caractérisation chronoculturelle du mobilier funéraire en Provence au Néolithique final et au Bronze ancien : Évolution des rites funéraires liés à l’inhumation individuelle ou collective et distribution chronologique des sépultures, Préhistoires méditerranéennes, 2011, 2, p. 71-103.

Sauzade 2012, SAUZADE G., Offrandes, mobiliers et intentions perceptibles dans les sépultures provençales entre 3500 et 1800 ans av. J.-C., in: Sépultures collectives et mobiliers funéraires de la fin du Néolithique en Europe occidentale : Actes de la table ronde [...] "La fin du Néolithique en Europe de l'Ouest. Valeurs sociales et identitaires des dotations funéraires (3500 / 2000 av. n.è.)", Sohn M., Vaquer J. (dir.), Toulouse, Archives d'Ecologie Préhistorique, 2012, p. 177-212.

Sauzade et al. 2018, SAUZADE G., BIZOT B., SCHMITT A., La chronologie des ensembles funéraires du Néolithique final provençal. Proposition de sériation intégrant les contextes d’habitat, Préhistoires méditerranéennes, 2018, 6, mis en ligne le 21 décembre 2018, [en ligne] http://journals.openedition.org/pm/1566

Sauzade & Schmitt 2020, SAUZADE G., SCHMITT A. Eds., Le dolmen du Villard, Lauzet-Ubaye (04) et le contexte funéraire au Néolithique dans les Alpes méridionales : réflexions sur le mobilier et les pratiques funéraires au Campaniforme en Provence Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2020, 220 p. (Préhistoires de la Méditerranée).

Sohn 2008, SOHN M., Entre signe et symbole : les fonctions du mobilier dans les sépultures collectives d’Europe occidentale à la fin du Néolithique, in: La valeur fonctionnelle des objets sépulcraux : actes de la table ronde d'Aix-en-Provence, 25-27 octobre 2006, Bailly M., Plisson H. (dir.), Aix-en-Provence, Editions APPAM, 2008, p. 53-71 (Préhistoire Anthropologie Méditerranéennes ; 14).

Sohn 2012, SOHN M., La hache et le poignard : représentations collectives et affichages individuels dans les sépultures collectives d’Europe occidentale à la fin du Néolithique, in: Sépultures collectives et mobiliers funéraires de la fin du Néolithique en Europe occidentale : Actes de la table ronde [...] "La fin du Néolithique en Europe de l'Ouest. Valeurs sociales et identitaires des dotations funéraires (3500 / 2000 av. n.è.)", Sohn M., Vaquer J. (dir.), Toulouse, Archives d'Ecologie Préhistorique, 2012, p. 159-176.

Vésignié 1904, VÉSIGNIÉ L., La grotte sépulcrale du Grapelet, Bulletin de la Société d'études des Hautes-Alpes, 1904, p. 331-.

Vésignié 1935, VÉSIGNIÉ L., La sépulture énéolithique de Ventavon, Bulletin de la Société préhistorique française, 1935, 32, 9, p. 448-452.

Vital 1999, VITAL J., Identification du Bronze moyen-récent en Provence et en Méditerranée nord-occidentale, Documents d'Archéologie méridionale, 1999, 22, p. 7-115.

Vital et al. 2012, VITAL J., CONVERTINI F., LEMERCIER O. Eds., Composantes culturelles et premières productions céramiques du Bronze ancien dans le sud-est de la France : résultats du projet collectif de recherche 1999-2009, Oxford, Archaeopress, 2012, 412 p., 1 CD annexes : vi + pp. 413-740 (British archaeological Reports - International Series ; 2446).

Walsh et al. 2005, WALSH K., MOCCI F., COURT-PICON M., TZORTZIS S., PALET MARTINEZ J.M., AVEC LA COLLABORATION DE, DUMAS V., PY V., SEGARD M., TALON B., Dynamique du peuplement et activités agro-pastorales durant l'âge du Bronze dans les massifs du Haut Champsaur et de l'Argentiérois (Hautes-Alpes), Documents d'Archéologie méridionale, 2005, 28, p. 25-44.

Haut de page

Table des illustrations

Titre 1. Distribution map of caves, dolmens and hypogeum in Provence.
Légende B. Bizot.
URL http://journals.openedition.org/pm/docannexe/image/3074/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,9M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Sauzade, « The collective burials of Provence in the long term »Préhistoires Méditerranéennes, 9.2 | -1, 137-163.

Référence électronique

Gérard Sauzade, « The collective burials of Provence in the long term »Préhistoires Méditerranéennes [En ligne], 9.2 | 2021, mis en ligne le 07 décembre 2021, consulté le 17 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/pm/3074 ; DOI : https://doi.org/10.4000/pm.3074

Haut de page

Auteur

Gérard Sauzade

gerard.j.sauzade@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search