Navigation – Plan du site

AccueilNouvelle série11Éditorial

Éditorial

Stéphane Renault et Yaramila Tchérémissinoff

Notes de la rédaction

Éditorial reçu le 20.12.2023 – Version révisée reçue le 04.01.2024 – Éditorial accepté le 08.01.2024

Texte intégral

1Préhistoires méditerranéennes ouvre ici son 11e volume de varia.

2Sa forme éditoriale permet, pour mémoire, d’accueillir au fil de l’eau (numéro ouvert) des contributions scientifiques originales bilingues (français/anglais) ayant pour objet la Préhistoire et la Protohistoire des espaces méditerranéens (du Paléolithique à l'âge du Bronze) et portant sur des recherches interdisciplinaires en (bio)archéologie et écologie humaine qui reflètent la multiplicité des pratiques de la discipline.

3Préhistoires méditerranéennes publie en libre accès immédiat, sans charge ni pour l’auteur·trice ni pour le lecteur·trice (modèle diamant) des articles en ligne sur la plateforme OpenEdition Journal, articles rassemblés à la clôture de chaque numéro dans un volume numérique maquetté.

4De portée internationale et référencée dans différentes bases de connaissances et de référencement (Mir@bel, OpenAire, Base, EZB, WorldCat), la revue est dotée d'une direction collégiale (une rédactrice en chef et un comité de rédaction), d'un responsable éditorial et d’organes scientifiques indépendants : un comité éditorial et un comité international de suivi. La production multisupport de la revue, externalisée, repose sur une chaîne de structuration XML-TEI (chaîne Métopes). Elle est éditée depuis 1993 par l’Association pour la Promotion de la Préhistoire et de l’Archéologie Méditerranéennes – APPAM qui assure la diffusion et les échanges des volumes.

5À l'occasion du renouvellement effectif en 2021 des comités de la revue (rédaction et édition/lecture), Préhistoires méditerranéennes a fait évoluer sa politique afin de mieux s'adapter aux besoins de l'édition scientifique dans un contexte de science ouverte. Elle affiche désormais pour principe la prise en compte et la mise à disposition des différents types de documents produits au cours du cycle de la recherche scientifique, y compris la valorisation des données sources et méthodes de la recherche. La revue adhère ainsi aux recommandations du Comité pour la science ouverte qui invite à travers l’Appel de Paris de 2022 à réformer le système d’évaluation de la recherche, appel faisant suite à la publication d’un rapport en 2019 par ce même Comité, décrivant l’importance de la prise en compte de l’ensemble des processus et activités de recherche dans l’évaluation (Collège Publications 2019).

6Préhistoires méditerranéennes ouvre ainsi depuis 2021 ses colonnes à divers types de documents au-delà des articles de recherche, comme, des articles courts, des notes techniques et méthodologiques, des articles de données, techniques et méthodologiques (data papers, protocol papers, etc.), des plans de gestion de données, des synthèses thématiques, des projets de recherche (thèses, post-doctoraux, ANR, ERC, PCR, etc.).

7Depuis 2021, trois articles de données et de protocoles avec dépôt de jeux de données associées ont pu être publiés et un prochain data paper, en cours d’évaluation, figurera parmi les premiers articles de ce volume 11.

8L’évolution de la politique éditoriale de la revue concerne également ses modalités d’expertises puisque, en complément de son système d’évaluation habituelle (expertise en simple aveugle ou expertise ouverte, par au moins deux rapporteurs dont l'un au moins est extérieur aux comités de la revue), Préhistoires méditerranéennes est devenue début 2022 Journal friendly de la PCI Archaeology. Elle permet donc d’intégrer la procédure d’acceptation de preprints recommandés par la PCI Archaeology, en y apportant une éditorialisation soignée et majorant sa visibilité.

9Enfin, Préhistoires méditerranéennes a aussi mis en place, notamment dans le cadre de la publication de data papers, une double valorisation du travail de l’expert :

  • la publication du rapport d’expertise, au sein de l’article principal, et portant son propre DOI ;

  • le dépôt du rapport d’expertise en entrepôt institutionnel, notamment dans la collection Préhistoires méditerranéennes ouverte sur Nakala (IR* Huma-Num), afin d’identifier ce rapport de façon pérenne par identifiant unique et permettant de valoriser le travail des experts.

10L’équipe de la revue vous souhaite enfin une année 2024 prolifique et place sa dynamique au service de vos divers projets de reversement : n’hésitez donc pas à prendre contact avec nous (notre comité) pour toute demande.

Haut de page

Bibliographie

Collège Publications. Types de documents, productions et activités valorisées par la science ouverte et éligibles à une évaluation. [Rapport de recherche] Comité pour la science ouverte. 2019, 10 p. hal-03594431

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane Renault et Yaramila Tchérémissinoff, « Éditorial »Préhistoires Méditerranéennes [En ligne], 11 | 2023, mis en ligne le 10 janvier 2024, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/pm/4139 ; DOI : https://doi.org/10.4000/pm.4139

Haut de page

Auteurs

Stéphane Renault

Aix-Marseille Univ, CNRS, Minist Culture - LAMPEA-UMR7269, Aix-en-Provence, France — stephane.renault@univ-amu.fr

Articles du même auteur

Yaramila Tchérémissinoff

Inrap et Aix-Marseille Univ, CNRS, Minist Culture - LAMPEA-UMR7269, Aix-en-Provence, France — yaramila.tcheremissinoff@inrap.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search