Navigation – Plan du site

177-178 | 2018
Langage oral à l'école maternelle. Étude d'un corpus homogène

Le colloque « Apprentissage du langage oral à l’école maternelle. Regards croisés sur un corpus homogène », qui s’est tenu à Montigny-lès-Metz les 11 et 12 juin 2015 et dont nous publions les actes, avait pour ambition de reconsidérer la question des apprentissages du langage oral à l’école et propose que les approches des contributeurs soient conduites à partir d’un corpus commun. L’intérêt est de favoriser des confrontations théoriques qui jusqu’à présent sont toujours difficiles puisque les analyses s’appliquent à des objets différents dont on n’a, faute d’accès à des transcriptions complètes, qu’une connaissance partielle.
Au-delà des enjeux de recherche pluridisciplinaire, l’ambition est de réunir les acteurs de la recherche universitaire et les professionnels des apprentissages langagiers, en milieu scolaire ou non (enseignement, formation, orthophonie, etc.), pour renforcer les liens et les finalités de leur mission sociale commune.
Le numéro s’achève par les contributions des deux « grands témoins » du colloque, É. Bautier et É. Nonnon – qui  s’emploient à discuter la notion d’apprentissages langagiers chez des élèves de maternelle, tels qu’ils se manifestent (indirectement) à travers le corpus – et deux contributions « hors thème » : l’une porte sur l’analyse de commentaires métagraphiques recueillis dans des classes de troisième dans le domaine de « l’orthographe grammaticale » ; l’autre est une note de lecture sur le volume publié par M. Colas-Blaise, L. Perrin & G. M. Tore (L’énonciation aujourd’hui. Un concept clé des sciences du langage) qui fait œuvre de synthèse sur les théories contemporaines de l’énonciation.

  • Logo Centre de recherche sur les médiations - CREM
  • OpenEdition Journals