Navigation – Plan du site

183-184 | 2019
oralité, littératie

Sous la direction de Caroline Masseron et Jean-Marie Privat

Plus de dix ans après une livraison de la revue Pratiques consacré aux travaux d’anthropologie du langage selon J. Goody, il nous parait nécessaire de faire le point sur les usages actuels de la notion de littératie et d’oralité, en linguistique, en didactique et en littérature. Ces termes d’oralité et de littératie – ce dernier surtout, avec l’acception commune de « culture écrite » – sont en effet omniprésents dans le champ théorique et professionnel mais souvent de façon dissociée.

Cette livraison contribue à interroger leurs articulations selon trois volets distincts : Un volet épistémologique qui cartographie plus précisément les définitions sémiologiques, linguistiques et socio-symboliques des termes oralité et littératie ; et qui s’applique à clarifier les distinctions entre oral et oralité, entre scripturalité et littératie. Un volet d’applications pratiques à partir d’analyses variées sur les modalités de coprésence ou de de conjonction plus ou moins hybride de ces deux mêmes modes dans des discours, littéraires ou non. Un volet ouvert aux pratiques scolaires et à la didactique qui analyse des modes ou des stratégies d’entrée dans la littératie dans ses formes graphiques et ses dispositifs symboliques. Sans négliger la question des normes et des variations linguistiques quand il est question d’évaluer les productions langagières des élèves (qui écriraient comme ils parlent ?).

  • Logo Centre de recherche sur les médiations - CREM
  • OpenEdition Journals