Navigation – Plan du site

AccueilNuméros183-184NoticesCulture écrite

Texte intégral

1L’histoire de la culture écrite est celle d’une emprise toujours plus grande sur les cultures orales premières. L’empire de l’écrit implique toutefois de ne sous-estimer ni la nostalgie des oralités ni la présence latente des voix dans la littérature écrite. La culture écrite doit aussi être considérée dans ses caractéristiques propres (visualisation, mémorisation, objectivation, spatialisation du langage, etc.) et dans ses différentes manifestations (le clavier, l’écrivain, la main le livre, la bibliothèque, l’Académie, etc.). C’est dans ce cas que l’on parle plutôt de littératie comme d’un système socio-sémiotique complexe qui engage des pratiques, des agents et des valeurs. Le scriptocentrisme est d’un point de vue épistémologique l’angle acritique de la culture écrite/littératie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Marie Privat, « Culture écrite », Pratiques [En ligne], 183-184 | 2019, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 19 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/pratiques/6747 ; DOI : https://doi.org/10.4000/pratiques.6747

Haut de page

Auteur

Jean-Marie Privat

Université de Lorraine, Crem, F-57000 Metz, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre de recherche sur les médiations - CREM
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search