Navigation – Plan du site

AccueilNuméros183-184NoticesPage

Texte intégral

1Lorsqu’il concerne l’écrit, le mot page désigne autant la matérialité de son support, le texte que la pagination du codex fragmente ou un espace circonscrit où peut se projeter une activité mentale.

  • 1 Sur le phénomène d’invisibilisation des savoirs à enseigner : Bautier & E.Scol, 2006.
  • 2 À propos de la complexité d’une double page de manuel : Bautier, 2015.

2En milieu scolaire, la page, celle d’un cahier, d’un fichier, d’un manuel, d’une tablette voire celle du tableau mural, est une unité de l’espace graphique mobilisée presque en permanence. Sa matérialité qui le rend immédiatement perceptible a pour effet que certains enseignants conçoivent la page comme un objet scolaire « évident », transparent1. Or, de nombreux savoirs littératiens sont nécessaires pour, entre autres, circuler visuellement avec efficacité et écrire sur la page d’un cahier ou d’un fichier, ou pour repérer les éléments signifiants de la mise en page d’un manuel. Un certain déficit explicatif observé à propos du fonctionnement sémiotique de l’espace graphique a pour conséquence que, par exemple, en tant que lecteurs, des élèves ne repèrent pas la signification des espacements non marqués qui délimitent et hiérarchisent différents textes coexistant sur une même page ou double page de manuel2.

  • 3 Certeau, 1990, p. 195-224.

3Pour définir l’activité scripturaire, Michel de Certeau3 relève combien la matérialité de la page circonscrit une surface où peut se projeter un espace mental de travail : la page est un des « éléments décisifs » qui participent pleinement à l’écriture :

Activité concrète qui consiste sur un espace propre, la page, à construire un texte qui a pouvoir sur l’extériorité dont il a d’abord été isolé. […] Une surface autonome est placée sous l’œil du sujet qui se donne ainsi le champ d’un faire propre. […] Devant sa page blanche, chaque enfant est déjà mis dans la position de l’industriel, de l’urbaniste, ou du philosophe cartésien, – celle d’avoir à gérer l’espace, propre et distinct, où mettre en œuvre un vouloir propre. (Certeau, 1990, p. 199)

  • 4 Grafton, 2012, p. 48.

4Le terme de pagina, rangée de pieds de vignes, a d’abord désigné métaphoriquement les rangées de colonnes de signes d’écriture telles qu’elles se succédaient dans un rouleau de papyrus, un volumen4. Pour des écrits moins pérennes, les Grecs puis les Romains utilisaient également une tablette rectangulaire en bois évidé contenant de la cire sur laquelle il était possible d’écrire et d’effacer. Des tablettes de bois écrites pouvaient être réunies grâce à une cordelette ce qui a inspiré l’invention de l’objet plus maniable que le volumen qu’est le codex. À l’adoption progressive de ce dernier, entre le ier et le ive, le terme de page a désigné un côté d’une feuille et l’espace sur lequel on peut écrire.

  • 5 Rey, 1998, p. 2521.
  • 6 Rey, 1998, p. 2521.

5« Par métonymie, page a désigné ce qui est écrit, le récit (1220) avant de se limiter à ce qui est écrit sur un feuillet (1530)5 ». L’acception d’une page désignant un récit perdure dans la métaphore d’une page de vie lorsqu’il s’agit d’un individu ou d’une page d’histoire pour un groupe ou un peuple6. La métaphore de tourner la page désigne le geste de s’ouvrir à un nouveau possible, un nouveau chapitre à écrire. Tourner la page s’est aussi tirer un trait sur une page douloureuse.

6La page numérique avec sa page d’accueil, haut et bas de page etc. présente l’écrit sous la forme d’un rouleau vertical donnant accès par lien hypertexte à d’autres pages ce qui génère une nouvelle économie de lecture, susceptible d’avancer à la fois en déroulant l’écrit et par sauts d’une page à une autre. Une page numérique déborde donc largement les limites de l’écran de l’ordinateur. À noter que pour un traitement de texte, la page telle que conçue dans le codex reste une unité de mesure d’un document écrit.

  • 7 Pour des informations historiques sur la notion de page et des illustrations, voici un lien vers « (...)

7Tous les éléments perceptibles qui constituent la page (matériau, forme et bord du support, disposition des signes graphiques, usage des blancs et des marges etc.) sont inscrits dans des histoires interdépendantes tant techniques qu’intellectuelles. De fait, l’organisation spatiale de la page et sa sémiotique ont évolué avec et grâce aux possibilités et aux contraintes propres aux matériaux et aux techniques utilisées7.

Haut de page

Bibliographie

Bautier, E. & Scol E. (dirs) (2006). Apprendre à l’école, apprendre l’école. Des risques de construction d’inégalités dès la maternelle, Lyon : Chroniques Sociales.

Bautier, E. (2015). « Quand la complexité des supports d’apprentissage fait obstacle à la compréhension de tous les élèves », Spirales 55, p. 11-20.

Certeau, M. (de) (1990) [1980]. L’invention du quotidien. 1, Arts de faire. Paris : Gallimard, pp. 195-224.

Grafton, A. (2012). La page de l’Antiquité à l’ère du numérique. Histoires, usages, esthétiques. Paris : Hazan/Musée du Louvre.

Rey, A. (1998). Dictionnaire historique de la Langue française. Paris : Le Robert.

Haut de page

Notes

1 Sur le phénomène d’invisibilisation des savoirs à enseigner : Bautier & E.Scol, 2006.

2 À propos de la complexité d’une double page de manuel : Bautier, 2015.

3 Certeau, 1990, p. 195-224.

4 Grafton, 2012, p. 48.

5 Rey, 1998, p. 2521.

6 Rey, 1998, p. 2521.

7 Pour des informations historiques sur la notion de page et des illustrations, voici un lien vers « L’aventure des écritures : la page » http://classes.bnf.fr/page/index2.htm

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mireille Delaborde, « Page », Pratiques [En ligne], 183-184 | 2019, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 25 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/pratiques/6792 ; DOI : https://doi.org/10.4000/pratiques.6792

Haut de page

Auteur

Mireille Delaborde

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre de recherche sur les médiations - CREM
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search