Navigation – Plan du site

AccueilNuméros185-186Enjeux et utilité de Pratiques, e...Introduction

Enjeux et utilité de Pratiques, entre linguistique, littérature et didactique

Introduction

Achard-Bayle Guy et Petitjean André

Texte intégral

1Praxitexte, qui est l’une des composantes du Crem, a pour origine le Celted (Centre d’Études Linguistiques des Textes et des Discours), lui-même issu du CAS (Centre d’Analyses Syntaxiques). Ce dernier a été la première équipe de recherche en sciences du langage de l’Université de Metz, un an après sa création en 1971. Au cours de ces années, au fur et à mesure que les recherches ont été menées au sein de cette unité, elles ont été accompagnées par l’existence de la revue Pratiques et par la création de deux collections (Recherches linguistiques et Recherches textuelles), qui ont acquis, tout comme la revue, une dimension internationale.

2En 2015, ont été organisés deux colloques consacrés aux quarante ans de la revue Pratiques dont les actes ont été publiés sous la forme du volume 14 de Recherches Textuelles (« Didactiques du français et de la littérature »), du numéro 169-170 de Pratiques (« Enseignement/apprentissage de la langue, des textes et des discours. Quarante ans de Pratiques ») et du numéro 177-178 de Pratiques (« Langage oral à l’école/ Étude d’un corpus homogène »). 

3En 2018, l’ensemble des numéros de Pratiques a été mis en ligne et en libre accès sur Persée, et les collections Recherches linguistiques et Recherches textuelles ont fusionné sous la forme d’une nouvelle collection (Études Linguistiques et Textuelles) éditée par Lambert Lucas, maison spécialisée dans la publication en sciences du langage.

4Dans ce contexte, il nous a semblé opportun de revenir sur ce passé pour mieux interroger l’avenir, tout en ouvrant la réflexion à de larges champs sociaux ou problèmes de société.

5C’est pourquoi cette journée du 14 juin 2019, qui se voulait à la fois historique, épistémologique et programmatique, poursuivait plusieurs objectifs.

6Le premier était de mesurer l’évolution des orientations, textuelles et discursives, qui ont fait l’originalité des études linguistiques à Metz et qui se prolongent dans le cadre du programme du Crem intitulé « Narrations de la société/Sociétés de la narration », où la question sociale est donc très présente.

7Le second objectif était de contribuer à la réflexion sur les modes d’articulation entre les recherches en langue et littérature et en didactique, la dimension « enseignement du français » étant décisive dans ce domaine. Ce faisant, il s’agissait de mettre en œuvre l’interdisciplinarité, telle qu’elle est recommandée par l’HCÉRES.

8Le troisième objectif de la journée est de réfléchir, au-delà de la place des sciences du langage et des études littéraires au sein des SHS, notamment des sciences de l’information et de la communication et des sciences de l’art présentes au sein du Crem, aux modes d’investigation proposés par les sciences du langage pour envisager les problèmes ou les phénomènes sociaux.

9Pour atteindre ces objectifs, il a été prévu de confronter les chercheurs du Crem à de « grands témoins » extérieurs, chacun représentant une des orientations ou composantes disciplinaires de la revue : Georgeta Cislaru pour la ou les linguistiques textuelles, Sophie Moirand pour l’analyse de (des) discours, Yves Reuter pour la didactique du français, et Alain Viala pour la littérature ; tous ces intervenants ayant une dimension internationale, l’attrait de la manifestation n’a été qu’augmenté.

10Après une introduction de Brigitte Wiederspiel, André Petitjean, ancien directeur du Celted et directeur de Pratiques, commence par faire l’historique des recherches spécifiques aux sciences du langage de Metz. Suite à quoi, Guy Achard-Bayle et Georgeta Cislaru font un état des lieux des théories textuelles, tandis que Sophie Moirand retrace les évolutions de l’analyse de/des discours (méthodes et corpus). Il revient ensuite à Yves Reuter de penser les liens entre recherches en didactique spécifique et didactique générale et à Alain Viala de réfléchir aux domaines et à la portée des études littéraires.

11Chaque communication a été introduite et modérée par des collègues et une doctorante (Justine Simon, Jingyang Liu, Charlotte Lacoste, Angeliki Monnier) que l’on remercie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Achard-Bayle Guy et Petitjean André, « Introduction », Pratiques [En ligne], 185-186 | 2020, mis en ligne le 30 juin 2020, consulté le 23 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/pratiques/8451 ; DOI : https://doi.org/10.4000/pratiques.8451

Haut de page

Auteurs

Achard-Bayle Guy

Université de Lorraine, Crem, F-57000 Metz, France

Petitjean André

Université de Lorraine, Crem, F-57000 Metz, France

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre de recherche sur les médiations - CREM
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search