Navigation – Plan du site

AccueilNuméros20Quand faire, c’est dire : Confuci...

Quand faire, c’est dire : Confucius et la Rectitude des noms

When doing means saying: Confucius and the Uprightness of words
Gérard Siary et François Vergnaud
p. 65-86

Résumés

Pour Maître Confucius, le bien-dire est un bien-faire. Pour gouverner selon les rites, il convient de rectifier les noms. La théorie confucéenne s'exprime dans Les Entretiens de Confucius mais trouve son application stylistique dans La Chronique des Printemps et Automnes dont les commentateurs ont fait un texte canonique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Siary et François Vergnaud, « Quand faire, c’est dire : Confucius et la Rectitude des noms »Cahiers de praxématique, 20 | 1993, 65-86.

Référence électronique

Gérard Siary et François Vergnaud, « Quand faire, c’est dire : Confucius et la Rectitude des noms »Cahiers de praxématique [En ligne], 20 | 1993, mis en ligne le 21 janvier 2009, consulté le 30 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/171 ; DOI : https://doi.org/10.4000/praxematique.171

Haut de page

Auteurs

Gérard Siary

Université de Montpellier III

François Vergnaud

Université de Montpellier III

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search