Navigation – Plan du site

AccueilNuméros20Du je de l’intention au jeu de ha...

Du je de l’intention au jeu de hasard : figures méta-énonciatives du « bien-dire »

From intentionality to chance: reflexive figures of “saying it well”
Jacqueline Authier-Revuz
p. 88-113

Résumés

La question du « bien-dire » est abordée à travers les images qu'en donnent les énonciateurs eux-mêmes lorsque, revenant réflexivement sur leurs propres mots, ils les commentent, non pour en dire le défaut, comme souvent, mais pour dire leur adhésion, leur approbation. Dans la diversité des instances qu'elles mettent en jeu — intentionnalité des je dis bien, je pèse mes mots ; légitimité de l'ordre de la norme et/ou de la vérité des ce qu'on peut/doit dire, n'ayons pas peur des mots ; décision individuelle des ce que je propose d'appeler, j'ose le mot ; hasard bienvenu du jeu des équivoques des c'est le cas de le dire — ces figures du « bien-dire » sont des fenêtres ouvertes par l'énonciateur sur l'hétérogénéité de l'espace où se produit le dire et le sens.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacqueline Authier-Revuz, « Du je de l’intention au jeu de hasard : figures méta-énonciatives du « bien-dire » »Cahiers de praxématique, 20 | 1993, 88-113.

Référence électronique

Jacqueline Authier-Revuz, « Du je de l’intention au jeu de hasard : figures méta-énonciatives du « bien-dire » »Cahiers de praxématique [En ligne], 20 | 1993, mis en ligne le 21 janvier 2009, consulté le 23 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/174 ; DOI : https://doi.org/10.4000/praxematique.174

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search