Navigation – Plan du site

AccueilNuméros25Etude : La description praxématiq...

7

Etude : La description praxématique des langues : lʼexemple du latin classique.

Praxematic description of languages : the example of classical latin.
Robert Lafont
p. 139-156

Résumés

Selon les enseignements d’une description du latin classique (langue qui a servi d’épreuve et de modèle à la construction de la grammaire et du lexique), tâche qu’il a entreprise et qui touche à sa fin, l’auteur propose trois exemples de déconstruction-reconstruction de l’appareil traditionnel. L’un touche à l’identité linguistique même : pour le lat. celle-ci comporte une clôture historique initiale, frontière d’effacement et d’intégration, où disparaît en particulier le rôle joué par l’étrusque (système de l’accent tonique), et une clôture socio-historique d’exit, où l’évolution est renvoyée au vulgarisme, frontière de refondation identitaire immobilisante, mais paradoxale parce que recouvrant une hybridation conceptuelle avec le grec. Le second exemple est celui de l’inventaire des praxèmes. Il apparaît que ce fonds lexical se distribue selon deux fonctions distinctes : une dénomination ponctuelle du référent par les praxèmes non insérés en système dérivatif, qui sont principalement des praxèmes d’emprunt, fonction faisant appel à une mémoire d’inventaire, et une actualisation du sens à partir des schèmes que sont les racines indo-européennes, fonction qui repose sur une faculté analysatrice et programmative de l’esprit. Le troisième exemple est celui des parapraxèmes : leur examen fonctionnel redistribue des catégories aussi solides en apparence, mais purement formelles, comme les modes du verbe ou le paradigme de la déclinaison nominale. Les fonctions dégagées permettent d’atteindre un mécanisme omni-pertinent comme la double orientation (topologique, actantielle, syntaxique, conceptuelle, etc.) ascendance / décadence. Ainsi la description des langues joint les deux pôles du linguistique selon la praxématique : le concret socio-historique et l’activité abstrayante de l’esprit.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lafont, R. (1995) Etude : La description praxématique des langues : lʼexemple du latin classique. Cahiers de praxématique 25. Montpellier : Pulm. 139-156

Référence électronique

Robert Lafont, « Etude : La description praxématique des langues : lʼexemple du latin classique. »Cahiers de praxématique [En ligne], 25 | 1995, document 7, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 11 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/3091 ; DOI : https://doi.org/10.4000/praxematique.3091

Haut de page

Auteur

Robert Lafont

PRAXILING
Université Montpellier III

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search