Navigation – Plan du site

AccueilNuméros15Petit inventaire biolinguistique

4

Petit inventaire biolinguistique

Jacques Ninio
p. 77-85

Résumé

Quelques thèmes, à la frontière de la biologie et de la linguistique indiquent le champ d’un dialogue nécessaire ne serait-ce que pour comprendre l’évolution qui a conduit des modalités de la communication animale au langage humain. D’emblée, se posent ainsi les problèmes de la relation entre signe et sens ou celle de l’oral et du visuel dans la communication. Les connaissances acquises sur la manière dont le langage est matériellement implanté dans le cerveau - localisations cérébrales, connexion entre langage et perceptions, performances des différentes mémoires… - sollicitent la réflexion linguistique. Elles signalent par exemple très nettement que la logique du cerveau ne saurait continuer d’être envisagée à l’image de celle qui régit les ordinateurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ninio, J. (1990) Petit inventaire biolinguistique. Cahiers de praxématique 15. Montpellier : Pulm. 77-85

Référence électronique

Jacques Ninio, « Petit inventaire biolinguistique »Cahiers de praxématique [En ligne], 15 | 1990, document 4, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 24 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/3159 ; DOI : https://doi.org/10.4000/praxematique.3159

Haut de page

Auteur

Jacques Ninio

Institut Jacques Monod, Paris

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search