Navigation – Plan du site

AccueilNuméros15Notes, brièvement, autour du lang...

9

Notes, brièvement, autour du langage et autour du réel

Henri Meschonnic
p. 143-148

Résumé

Par-delà les rhétoriques convenues sur le langage, le réel, et leur relation, littérature et représentation ne cessent de se confronter à cet insaisissable. Le signe ne saisit le continu qu’à travers du discontinu et à sa suite le structuralisme a fait du réalisme en littérature une fiction. Cette emprise du signe cerne les paradigmes linguistique, anthropologique, philosophique, théologique, politique, social. Ainsi la poésie apparaît-elle souvent, en regard de cet enfer du signe, le paradis perdu des mots et des choses. Mais elle n’est plus alors qu’une idée de la poésie. Vue de son propre côté, la poésie apparaît l’historicité radicale du langage. Le continu liant le langage à la vie est le réel. Le poème neutralise l’opposition entre réel et surréel, car il transforme l’histoire de nos rapports avec le réel : c’est la même histoire que celle de nos rapports avec le langage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Meschonnic, H. (1990) Notes, brièvement, autour du langage et autour du réel. Cahiers de praxématique 15. Montpellier : Pulm. 143-148

Référence électronique

Henri Meschonnic, « Notes, brièvement, autour du langage et autour du réel »Cahiers de praxématique [En ligne], 15 | 1990, document 9, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 24 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/3169 ; DOI : https://doi.org/10.4000/praxematique.3169

Haut de page

Auteur

Henri Meschonnic

Paris VIII

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search