Navigation – Plan du site
2

La narrativisation de la scène interlocutive

De ce que l'on fait (parfois) en racontant quelque chose
Jacques Bres
p. 19-41

Résumé

Le récit, après avoir été pendant longtemps analysé en termes de clôtures internes et de structures décontextualisées, est aujourd’hui fréquemment appréhendé en termes interactifs. La présente étude fait l’hypothèse que, dans certains cas, le récit oral fonctionne comme verbalisation indirecte et infraconsciente d’une difficulté de la scène interlocutive ; que sa production s’origine parfois même dans ce problème interactif qu’elle vise à résoudre. La démonstration, conduite sur quatre récits oraux, engage à retravailler la définition que donne la pragmatique de l’acte de langage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bres, J. (1989) La narrativisation de la scène interlocutive. Cahiers de praxématique 13. Montpellier : Pulm. 19-41

Référence électronique

Jacques Bres, « La narrativisation de la scène interlocutive »Cahiers de praxématique [En ligne], 13 | 1989, document 2, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 30 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/3436

Haut de page

Auteur

Jacques Bres

Groupe de Recherche en Linguistique praxématique
Montpellier III

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals