Navigation – Plan du site

AccueilNuméros11L'enchâssement des récits dans de...

L'enchâssement des récits dans des processus sociaux plus larges

Marjorie Harness Goodwin
p. 7-27

Résumé

L'analyse narrative a généralement tendance à isoler les récits de leur contexte de production pour les étudier comme des objets immanents. L'auteur entend au contraire montrer la pertinence de ce contexte pour une étude pragmatique du récit quotidien : celui-ci apparaît comme enchâssé dans des processus sociaux englobants dans lesquels il fonctionne comme un outil permettant aux membres d'un groupe de construire et reconstruire constamment leur organisation sociale. La démonstration est conduite à partir d'un corpus de récits oraux produits par des fillettes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Goodwin, M. H. (1989) L'enchâssement des récits dans des processus sociaux plus larges. Cahiers de praxématique 11. Montpellier : Pulm. 7-27

Référence électronique

Marjorie Harness Goodwin, « L'enchâssement des récits dans des processus sociaux plus larges »Cahiers de praxématique [En ligne], 11 | 1989, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 25 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/3459 ; DOI : https://doi.org/10.4000/praxematique.3459

Haut de page

Auteur

Marjorie Harness Goodwin

Anthropologie
Université de Caroline du Sud
Columbia SC 29208

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search