Navigation – Plan du site

AccueilNuméros11Le Rouge et le Noir

3

Le Rouge et le Noir

Le sens d'une formule
Robert Lafont
p. 55-74

Résumé

Cet essai d'"herméneutique diégétique" pose que la construction du modèle actantiel, dans une œuvre romanesque, n'est pas étrangère au sens, tel qu'il se produit dans un ensemble de choix sémantiques. L'application au récit Le Rouge et le Noir du modèle de la fable en avoir permet en un premier temps de dessiner un destin de Julien Sorel selon un donjuanisme qu'(infirme la présence de deux femmes qui ne sont pas deux objets seulement ; en un second temps se délivre le sens de toute une société de l'avoir, la société bourgeoise et noble de la Restauration, puis le sens du fiasco, selon lequel Julien ne peut vraiment être que le matin de sa mort, enfin débarrassé de l'avoir. Plus profondément encore, selon une faille du sens ouverte dans le récit, ce roman est celui de la peur de l'opacité objective, du ça du monde.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lafont, R. (1989) Le Rouge et le Noir : le sens d'une formule. Cahiers de praxématique 11. Montpellier : Pulm. 55-74

Référence électronique

Robert Lafont, « Le Rouge et le Noir »Cahiers de praxématique [En ligne], 11 | 1989, document 3, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 17 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/3462 ; DOI : https://doi.org/10.4000/praxematique.3462

Haut de page

Auteur

Robert Lafont

URA D0580
Université Paul Valéry
Montpellier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search