Skip to navigation – Site map

HomeNuméros8Jeux onomastiques sur la frontière

6

Jeux onomastiques sur la frontière

Robert Lafont
p. 77-95

Abstract

Ces réflexions sur le nom propre sont en retombée d'une étude sur la circulation et le réglage du sens dans la successivité des textes de la Chanson de Geste. Leur visée est de mettre à jour "un "sens d'histoire" caché dans le nom des acteurs de l'épopée. La théorie praxématique du nom propre présentée dans Le Travail et la Langue s'accorde avec les autres théories linguistiques pour constater le défaut de signification du nom propre. Cet évitement s'avère toutefois sans cesse contrarié par une "curiosité étymologique", une tendance à restaurer le sens. L'effacement ne semble entier qu'en deux occasions : lorsque l'identification est assurée par un nombre indiquant un positionnement, ou lorsque l'hétérogénéité linguistique rend le nom indécodable et dresse une "frontière du sens". Mais même dans ce cas, une transivité du sens perdure. C'est ce que l'on montre par une analyse des textes de la Chanson de Roland dans lesquels s'élaborent des ethnotypes, le Soi chrétien et l'Autre musulman, dont la valorisation ou la péjoration est implicitée dans les noms propres.

Top of page

References

Bibliographical reference

Lafont, R. (1987) Jeux onomastiques sur la frontière. Cahiers de praxématique 8. Montpellier : Pulm. 77-95

Electronic reference

Robert Lafont, “Jeux onomastiques sur la frontière”Cahiers de praxématique [Online], 8 | 1987, document 6, Online since 01 January 2013, connection on 16 April 2021. URL: http://journals.openedition.org/praxematique/3494; DOI: https://doi.org/10.4000/praxematique.3494

Top of page

About the author

Robert Lafont

Université Paul Valéry
Montpellier III

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search