Navigation – Plan du site

AccueilNuméros4La production praxémique d'un top...

3

La production praxémique d'un toponyme : Ladrecht

Marianne Henry
p. 41-65

Résumé

L’Occitan "L’adrech" désigne d’abord "le côté d’un terrain exposé au Sud". Ce microtoponyme dénomme le terroir sur lequel est installé le puits Destival, près d’Alès. En s’opposant à la cessation de l’exploitation, les mineurs des Cévennes ont fait connaître le nom de Ladrecht devenu symbole de leur lutte. On étudie comment après s’être dépraxémisé, le toponyme a implicité de nouveaux programmes de sens. Cette repraxémisation, examinée dans quelques tracts représentatifs de l’évolution du fonctionnement, fait apparaître "Ladrecht" comme carrefour de la production de sens ou s’inscrit la "lutte des classes".

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henry, M. (1985) La production praxémique d'un toponyme : Ladrecht. Cahiers de praxématique 4. Montpellier : Pulm. 41-65

Référence électronique

Marianne Henry, « La production praxémique d'un toponyme : Ladrecht »Cahiers de praxématique [En ligne], 4 | 1985, document 3, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 24 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/praxematique/3541 ; DOI : https://doi.org/10.4000/praxematique.3541

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Praxiling
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH PLUS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search