Navigation – Plan du site

AccueilVolumes5Résumés du 26e colloque de la SFD...Projet KIKI : Projet de conservat...

Résumés du 26e colloque de la SFDP (Kinshasa, 4-11 Novembre, 2013)
27

Projet KIKI : Projet de conservation et de réintroduction des cercopithèques du Gabon

Carole Dilger, Guillaume Le Flohic, Noé Campagne et Peggy Motsch

Résumé

Depuis deux ans, nous avons développé un partenariat avec le Ministère des Eaux et Forêts du Gabon pour la protection et la réhabilitation des cercopithèques orphelins de chasse. Souvent, les chasseurs abattent des femelles, bien que cela soit interdit, alors qu’elles portent un bébé non sevré. Cet orphelin est parfois récupéré comme animal de compagnie, il sera élevé seul, souvent maltraité et recevra une nourriture inappropriée, il risquera aussi de transmettre des agents pathogènes aux enfants qui vivent en contact avec lui. Dans ce contexte, le projet KIKI vise d’abord à sauver des orphelins dont les chances de survie en villages sont extrêmement faibles. Notre mission a aussi consisté à mettre en place un réseau de communication avec le Ministère des Eaux et Forêts, leur fournissant un appui dans leur devoir d’application du Code des Forêts Gabonais via l’accueil des primates saisis dans les structures du CIRMF. Plus en marge, le projet KIKI participe à l’effort de sensibilisation des populations aux risques sanitaires liés à la détention d’animaux sauvages ainsi qu’à la conservation des espèces emblématiques de la biodiversité du Gabon à travers la distribution de plaquettes et des communications auprès des villageois. Nos efforts, reposant principalement sur une poignée de personnes, n’ont pas un rayonnement suffisamment conséquent à l’échelle du territoire gabonais ; les méthodes de chasse illégales sont encore monnaie courante (pièges aux câbles au sol) et la détention de jeunes singes ne tarie pas (plusieurs centaines sont recensées chaque année). Cependant, durant ces deux ans, nous avons obtenu plusieurs résultats positifs, qui démontrent que, bien qu’à petite échelle, les mentalités peuvent évoluer. Après une période de quarantaine, les animaux accueillis commencent un processus de réhabilitation en captivité, d’abord seuls (phase 1), puis en groupes sociaux reconstitués (phase 2). Enfin, ils sont relâchés dans un espace naturel de semi-liberté (phase 3). Lors de la première phase de réhabilitation, l’animal, traumatisé et stéréotypé, est rassuré, et une alimentation et des soins adaptés lui sont fournis, afin d’améliorer rapidement son bien-être. En phase 2, les animaux sont mis au contact de congénères. Les orphelins retrouvent des partenaires pour le jeu, l’épouillage et le sommeil. Pour la phase 3, nous souhaitons réintroduire les singes en enclos forestier de semi-liberté, composé d’une végétation naturelle luxuriante, dans la réserve privée de la Lékédi à Bakoumba au Gabon. Cet environnement adapté et protégé du braconnage offrira une seconde chance de vivre en toute quiétude aux orphelins. A court-terme, les singes y consommeront les aliments qui entrent dans le régime alimentaire naturel de leurs congénères sauvages. A moyen-terme, ils s’y reproduiront et formeront une population viable qui participera au développement des activités touristiques et économiques locales, et servira à la formation d’éco-guides et d’animaliers, mais également à l’éducation des enfants à la conservation.

Haut de page

Historique

Présenté le 8/11/2013

Pour citer cet article

Référence électronique

Carole Dilger, Guillaume Le Flohic, Noé Campagne et Peggy Motsch, « Projet KIKI : Projet de conservation et de réintroduction des cercopithèques du Gabon », Revue de primatologie [En ligne], 5 | 2013, document 27, mis en ligne le 31 janvier 2014, consulté le 18 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/primatologie/1479 ; DOI : https://doi.org/10.4000/primatologie.1479

Haut de page

Auteurs

Carole Dilger

Centre International de Recherche Médicales de Franceville (CIRMF), BP 769, Franceville, Gabon
Auteur pour la correspondance :
carole_467@hotmail.com

Guillaume Le Flohic

Centre International de Recherche Médicales de Franceville (CIRMF), BP 769, Franceville, Gabon et Parc National Odzala-Kokoua, B.P. 62, Brazzaville, RDC, courriel : leflohg@yahoo.fr

Noé Campagne

Centre International de Recherche Médicales de Franceville (CIRMF), BP 769, Franceville, Gabon, courriel : noe.campagne@gmail.com

Peggy Motsch

Centre International de Recherche Médicales de Franceville (CIRMF), BP 769, Franceville, Gabon, courriel : p.motsch@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search