Navigation – Plan du site

AccueilVolumes5Résumés du 26e colloque de la SFD...Risque infectieux zoonotique lié ...

Résumés du 26e colloque de la SFDP (Kinshasa, 4-11 Novembre, 2013)
35

Risque infectieux zoonotique lié à la conservation de primates non humains (PNH)

Barthélemy Ngoubangoye

Résumé

De par leur diversité communautaire (hommes, primates non humains (PNH), rongeurs), les conditions de contact et de promiscuité entre PNH et soigneurs, le Centre de Primatologie du CIRMF (CDP), le Parc de Bakoumba et le Projet Protection Gorille (PPG) au Gabon représentent une situation exceptionnelle pour l'étude de transmission inter espèces entre les PNH et l'homme. En réunissant ces conditions de contacts répétés entre hôtes de sensibilités différentes, ces sites constituent un modèle pour d'une part mieux comprendre les interactions entre les communautés d'agents infectieux, les communautés d'hôtes et le risque en termes de santé animale et humaine, et d'autre part, pour développer une approche pouvant être transposée à d'autres écosystèmes plus complexes. La principale question de recherche est d'identifier si les soigneurs et les PNH cohabitant dans les sanctuaires et aires de conservations échangent des agents infectieux. Si oui, quels sont, parmi nos modèles parasites, ceux qui sont les plus concernés par ces échanges et les plus impliqués en termes de risque pour la santé humaine et la conservation des espèces. En combinant des études épidémiologiques sur le terrain à la fois chez l'homme et l'animal, le séquençage et des analyses phylogénétiques ainsi que la modélisation statistique, notre travail abordera les questions suivantes sur différents agents infectieux (bactéries, virus, protozoaires) : (i) Quels sont les agents infectieux qui circulent dans les différentes espèces et quels sont leur prévalence respective et les facteurs de risque individuels dans les populations ? (ii) Existe-t-il des interactions entre les différents agents infectieux infectant un même hôte ? (iii) Les agents infectieux qui circulent dans la communauté sont-ils spécialistes d'une espèce hôte ou au contraire généralistes ? (iv) Enfin, cette cohabitation favorise-t-elle la transmission inter espèce ? Si oui, quels sont les facteurs écologiques et adaptatifs qui favorisent ces transmissions ?

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Historique

Présenté le 8/11/2013

Pour citer cet article

Référence électronique

Barthélemy Ngoubangoye, « Risque infectieux zoonotique lié à la conservation de primates non humains (PNH) », Revue de primatologie [En ligne], 5 | 2013, document 35, mis en ligne le 31 janvier 2014, consulté le 09 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/primatologie/1523 ; DOI : https://doi.org/10.4000/primatologie.1523

Haut de page

Auteur

Barthélemy Ngoubangoye

Centre de Primatologie CIRMF, Gabon
Auteur pour la correspondance :
genistha@hotmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search