Navigation – Plan du site
Dossier

La communication et l’entreprise, d’un siècle à l’autre

De l’entreprise post-marshallienne à l’entreprise plateforme.Le point de vue d’un économiste
Communication and firms, from one century to the next one.
From the post-marshallian firm to the platform firm. An economic approach.
Bernard Paulré
p. 39-67

Résumés

L’introduction de la communication dans l’étude économique de l’entreprise pose à l’économiste un problème intéressant même s’il n’est pas nouveau : celui de la nature et du degré d’abstraction requis pour que les conclusions de son analyse de l’entreprise aient une certaine portée générale et permettent de répondre aux problèmes qu’il se pose, en tant qu’économiste.
Nous allons nous intéresser d’abord à la façon dont la théorie microéconomique commence par évincer, puis réintroduit la communication et l’information. Les limites de ce cadre d’interprétation conduiront, dans le prolongement des travaux des économistes behavioristes notamment (H. Simon, R. M. Cyert et J. G. March), à privilégier l’organisation et non plus l’entreprise comme cadre et objet d’analyse. Nous rendrons compte des diverses façons dont la commu­nication et l’information sont alors introduites comme éléments de l’organisation.
Mais le dépassement de cette perspective devient à son tour nécessaire à partir du moment où la diffusion et la pénétration massive du numérique et des réseaux sociaux changent la nature et la logique de fonctionne­ment de ce qu’on appelle les entreprises plateformes. Une nouvelle forme d’entreprise émerge, que certains considèrent déjà comme la forme emblématique de la société de l’information. Ses caractéristiques sont telles que ni le cadre d’analyse microéconomique, ni le cadre d’analyse organisationnel ne sont adaptés à sa nature. Plus particulièrement, l’idée d’un fonctionnement « intérieur » produisant un comportement global en interaction avec un environnement ne semble plus une façon pertinente d’aborder cette nouvelle structure. Un nouveau type de représentations’impose.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction et position des problèmes
Communication, information et théorie microéconomique de l’entreprise
Communication et analyse des organisations
L’École de Carnegie, une approche intermé­diaire
L’analyse et la théorie des organisations. Contours et contenu
Aperçu des problèmes soulevés par l’étude de la communication dans les organisations : communication versus information
La numérisation et l’entreprise plateforme
Les entreprises et leurs plateforme(s) : deux types d’entreprises
Les entreprises plateformes : une interprétation chandlérienne
Les entreprises plateformes (EPF) et la nouvelle alliance de la communication, de la technologie et du pouvoir
Le cas Facebook : retour à la microéconomie

Aperçu du texte

Introduction et position des problèmes

L’introduction de la communication dans l’étude de l’entreprise pose à l’économiste un problème intéressant même s’il n’est pas nouveau : celui de la nature et du degré d’abstraction requis pour que les conclusions de son analyse de l’entreprise aient une certaine portée générale et permettent de répondre aux problèmes qu’il se pose, en tant qu’économiste. Comme les chercheurs d’autres disciplines, celui-ci doit épistémologiquement composer avec plusieurs contraintes dont celle, bien connue du rasoir d’Ockham également désigné comme un principe de parcimonie. Ce qui revient aussi à reconnaître que le réalisme immédiat, c’est-à-dire la perception ordinaire, ne saurait être un guide dans l’élaboration de modèles ou de théories. Dit autrement : le réalisme primaire ne peut servir de critère à ce que l’on doit ou non intégrer dans un modèle.

Considérant essentiellement l’entreprise comme un centre de décision soumis aux contraintes et aux opportunité...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Paulré, « La communication et l’entreprise, d’un siècle à l’autre », Quaderni, 99-100 | 2020, 39-67.

Référence électronique

Bernard Paulré, « La communication et l’entreprise, d’un siècle à l’autre », Quaderni [En ligne], 99-100 | Hiver 2019-2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 11 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/1547 ; DOI : https://doi.org/10.4000/quaderni.1547

Haut de page

Auteur

Bernard Paulré

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals